1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A qui profitent les niches fiscales ?
Le Parisien11/02/2019 à 18:49

A qui profitent les niches fiscales ?

L'heure de la chasse a sonné. A l'heure du grand débat né en réponse aux Gilets jaunes, les 474 niches fiscales qui pèsent près de 100 milliards d'euros par an de manque à gagner dans les caisses de l'Etat sont sur la sellette. Il est vrai que, selon les statistiques exclusives que Le Parisien - Aujourd'hui en France a pu consulter, elles bénéficient très majoritairement bien plus aux plus aisées qu'aux classes moyennes et populaires. LIRE AUSSI > Tour d'horizon des niches fiscales qui profitent aux plus aisésUn exemple ? La niche Malraux bien connue des propriétaires d'un bien ancien à rénover situé dans un quartier historique. Près de 70 % de ses bénéficiaires font partie des 10 % de Français les plus riches. Et à eux seuls, ils captent 95 % du montant global, soit 30 millions d'euros sur 31 millions d'euros. Un exemple parmi tant d'autres. Plus largement, sur les 14 milliards d'euros de niches fiscales dédiées aux particuliers, « les 9 % de contribuables les plus riches » en captent « 7 milliards d'euros », déplore Gérald Darmanin. Pour le ministre des Comptes publics, il s'agit là de l'un « des coups de canif » au contrat moral passé entre les Français et l'impôt. Le ministre préconise donc d'encadrer ces dispositifs : soit « en diminuant le plafond global des niches », soit en les octroyant « sous conditions de ressources [...] pour qu'elles profitent aux classes moyennes et populaires plutôt qu'aux plus aisés ». LIRE AUSSI > Raboter les niches fiscales fera-t-il baisser ou monter les impôts ?Avec un objectif clair : « Si on baisse d'un milliard d'euros ces niches, on peut baisser les tranches d'impôts sur le revenu des gens qui gagnent 1700 à 1800 euros par mois de 184 euros en moyenne », plaide Gérald Darmanin. D'autres vont plus loin. « La réduction des niches est peut-être pertinente sur le plan social et budgétaire, mais il faut qu'elle soit ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gstorti
    12 février10:01

    Et oui, et ces 10% de « profiteurs », payent 80% de l'impôt, soit 70 milliards ~, et oui, on ne parle pas du verre à moitié plein. Maintenant , j'ai jamais trouvé un programme serieux en malfaux, et en ce qui concerne les autre types d'investissement « défiscalisé », j'en suis de ma poche, avec un remboursement au compte goutte 15 ans aprés. Donc la défiscalisation, je laisse tomber

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer