Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À Paris, une baisse des charges de copropriété en trompe-l'œil

Le Figaro15/01/2015 à 14:39

INFOGRAPHIE - L'Observatoire des charges de la copropriété du Grand Paris enregistre une baisse de 6,7 % au 1er semestre. Un chiffre qui a bénéficié d'un hiver très doux et n'intègre pas les taxes, en forte hausse.

Une baisse des charges sur Paris, la nouvelle est aussi surprenante qu'agréable. Pour sa troisième étude, l'Observatoire des charges de la copropriété du Grand Paris réalisé par la Fnaim du Grand Paris enregistre sa première baisse: un recul significatif de 6,7% des principales dépenses au premier semestre 2014. Une évolution encourageante qu'il faut pourtant bien vite relativiser. En l'absence de données précises sur le 1er semestre 2013 (l'observatoire se mettait tout juste en place), il a fallu faire une estimation. Par ailleurs, le calcul n'intègre ni les travaux exceptionnels ni les impôts et taxes. Et enfin, le chauffage, poste majeur dans les immeubles disposant d'un système collectif, a profité d'un hiver 2014 exceptionnellement doux.

Honoraires de syndic globalement stables

Il faudra donc attendre fin mai pour disposer de chiffres globaux sur l'année. À ce moment-là, la photo sera plus précise et on verra si la tendance se confirme. L'étude permet cependant de dégager quelques enseignements. Les frais de chauffage ont ainsi baissé de 15% dans les immeubles chauffés collectivement pour s'établir à 7,97 euros par mètre carré. Et comme on peut s'en douter, plus l'immeuble est récent, plus les économies sont conséquentes. Si les immeubles d'avant 1918 doivent se contenter de 6% d'économies, les constructions d'après 1970 ont vu leur facture reculer de 19%.

Autre baisse sensible: le budget eau qui a reculé de 5 %. «Dans la mesure où le tarif du mètre cube a progressé de 3,8 %, cette baisse est vraiment significative des économies et de la meilleure gestion effectuée dans les copropriétés», souligne Pierre-Hervé Léturmy, secrétaire général de la Fnaim Grand Paris. Quant aux honoraires de syndic, ils restent globalement stables à 107,8 euros par lot moyen (3,94€/m2) contre 108,17 euros l'an passé. La hausse des honoraires forfaitaires (+5%) ayant été compensée par la baisse des autres honoraires (mutations, vacations...). Reste à voir si le plein effet de la loi Alur ne va pas alourdir la note dans les mois qui viennent.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.