Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A Noël, plus de la moitié des Européens s'offre des cadeaux

RelaxNews05/11/2014 à 11:51

93% des Européens fêtent Noël Pressmaster/shutterstock.com

(Relaxnews) - 54% des consommateurs de l'Union avouent s'offrir des cadeaux à l'occasion des fêtes de fin d'année, révèle une vaste enquête menée par Vente-privée.com. Les Italiens sont les premiers adeptes de cette habitude (70%), avec les Autrichiens. Si les Européens ont un point commun sur ce sujet, les comportements divergent quand il s'agit de préparer Noël. 

Les Européens sont quasi unanimes : Noël est une fête à célébrer (93%). Mais, le point commun entre les habitants de l'Union s'arrête là. Car tous n'envisagent pas les fêtes de fin d'année de la même manière. Quand 45% d'Espagnols et 24% de Français placent la famille comme élément central de Noël, Allemands (38%) et Autrichiens (32%) préfèrent l'effervescence qui règne autour du réveillon et du 25 décembre. 

Les Européens aiment tous Noël, mais différemment

Les cultures étant différentes, les Européens n'apportent pas la même attention aux préparatifs des fêtes. Un sapin sans guirlandes lumineuses serait impensable pour les Français (63%) et les Belges (66%). Comme il serait inimaginable pour les Espagnols (52%) de ne pas préparer la crèche. 

Pour ce qui est de la course aux cadeaux, Anglais et Français (55%) se montrent prévoyants et partent à la chasse aux bonnes idées dès le mois de septembre. A l'inverse, les Belges (23%) ne font pas monter la jauge de stress et s'y prennent la toute dernière semaine avant les fêtes. Dans tous les cas, les Européens seront généreux, avec un budget moyen de 565 euros attribué aux cadeaux. Crise oblige, les économies seront dans toutes les têtes : 38% des Allemands feront des cadeaux à moins de personnes tandis que 61% de Français chineront les bonnes affaires sur le web. 

D'ailleurs, la toile sera un circuit d'achat de prédilection pour préparer les fêtes de fin d'année : 79% des Hollandais y achèteront leur vin, 55% des Français leur Champagne et 42% leur foie gras, 58% des Anglais leur chocolat et 64% des Italiens leur Prosecco. 

Cette étude a été réalisée entre le 26 août et le 4 septembre 2014 auprès de 6.800 membres de Vente-privée.com ayant effectué au moins un achat au cours des douze derniers mois, âgés de 25 à 49 ans en France, Espagne, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Autriche, Belgique et Pays-Bas. 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.