Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A Noël, le Champagne n'aura plus de secret pour vous

RelaxNews11/11/2014 à 16:23

isak55/shutterstock.com

(Relaxnews) - Les gastronomes veulent chouchouter leurs convives avec les plus beaux produits et mettre les petits plats dans les grands à Noël. Mais voilà, il va falloir choisir le bon Champagne pour célébrer les fêtes comme il se doit. Et les moins connaisseurs se sentent intimidés face à une offre dense, dont les étiquettes se répondent à coup de termes parfois totalement flous pour eux. Voici tout ce que vous devez savoir pour faire le bon choix. 

Blanc de noirs
Vous pouvez identifier sur la bouteille l'inscription "Blanc de noirs". Cette précision permet de connaître les cépages qui ont été utilisés pour l'élaboration du Champagne, ici du Pinot meunier ou du Pinot noir. Un détail ? Certainement pas. Ces deux types de raisin ont la particularité d'être un cépage rouge à jus blanc. Oui, le Champagne peut être fabriqué avec des raisins rouges. Un Blanc de noirs peut assembler le Pinot noir et le Pinot meunier ensemble. L'élixir se révèle alors comme un Champagne puissant et vineux. Le Pinot noir peut aussi être l'unique cépage dans ce cas. Le Blanc de noirs se sert sur du caviar, de la charcuterie affinée... 

Blanc de blancs
A l'instar du Blanc de noirs qui ne se réserve qu'à certains cépages, le Blanc de blancs n'a d'yeux que pour le Chardonnay, le cépage star de la côte des Blancs. Il s'agit d'un raisin blanc, au jus blanc, se caractérisant par sa fraîcheur et son élégance. On le dit aussi féminin et se sert sur des produits raffinés. Un Blanc de blancs saura idéalement faire honneur aux huîtres par exemple, sinon à la chair noble d'un poisson. 

Millésimé
La particularité du vignoble champenois consiste à assembler différents crus, mais aussi différentes années. Car maisons et vignerons ont en cave du vin de réserve pour permettre à leur cuvée de garder la même trame aromatique chaque année. Pour autant, certains font le choix d'assembler le fruit d'une seule et même année, surtout quand celle-ci a été propice à une belle qualité de raisin. Dans ce cas, on dit que le Champagne est millésimé. Certaines maisons parlent de Champagne "vintage". Il se distingue par son caractère, et doit être servi sur des mets nobles, ou pour célébrer une grande occasion. 

Brut nature
Sous le nom de la maison de Champagne ou du vigneron, vous pouvez lire "Brut nature" ou "zéro dosage". Ce terme fait référence au dosage, plus précisément à la liqueur de dosage qui est injectée lors de la dernière étape d'élaboration du vin. Car c'est bel et bien du sucre qui est ajouté au Champagne. Selon la quantité, on parlera de brut, de demi-sec ou de doux. Et dans le cas où il y a moins de 3 grammes de sucres, le Champagne est un Brut nature ou "non dosé". Quel intérêt ? Celui de déguster un Champagne aux saveurs très vives, qui embaument tout le palais.

RM, NM, CM, RC, SR, ND, MA
Les plus attentifs auront identifié différents types de sigles sur l'étiquette d'une bouteille de Champagne : RM (récoltant manipulant), NM (négociant manipulant), CM (coopérative de manipulant), RC (récoltant coopérateur), SR (société de récoltants), ND (négociant distributeur), MA (marque d'acheteur). Ces lettres vous renseignent sur le profil professionnel du producteur. Cela peut être une maison de Champagne, ou bien un vigneron. Mais, un producteur peut parfaitement cultiver le raisin pour ensuite le confier à un négociant, comme un vigneron peut être viticulteur et élaborer son propre Champagne. L'intérêt de connaître ces différents sigles est d'avoir une première idée du vin de Champagne que vous vous apprêtez à choisir. Car si vous optez par exemple pour un Champagne de vigneron, celui-ci se démarquera par son caractère et son terroir, les vignerons n'assemblant les raisins qu'un voire deux crus différents. 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.