Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

À New York, Airbnb refuse de donner la liste de ses hôtes à la mairie

Le Figaro27/08/2018 à 11:54

Le site de location assigne la mairie de New York en justice pour «abus de pouvoir», après qu'un arrêté municipal l'oblige à communiquer la liste des transactions immobilières effectuées dans la ville.

La plateforme de logements Airbnb vient de contre-attaquer dans sa bataille contre la mairie de New York. Le site assigne en justice la ville pour «abus de pouvoir», dont voici le document officiel, après l'adoption d'un arrêté municipal l'obligeant à lui communiquer la liste de ses hôtes. Le texte publié le 6 août - dont voici la version officielle - contraint le géant de l'économie collaborative et les autres sites d'hébergement de courte durée à communiquer à la mairie la liste des transactions effectuées pour des logements à New York.

» LIRE AUSSI - Airbnb accuse la mairie de New York de corruption

L'arrêté new-yorkais doit permettre à la mairie d'appliquer plus efficacement les textes de l'État de New York, qui interdisent de louer un logement pour moins de 30 jours sauf si l'hôte est présent. Mais Airbnb, qui accuse la municipalité de faire le jeu du lobby hôtelier, estime que l'arrêté viole la Constitution en réclamant des données privées fournies par ses utilisateurs et qu'elle s'est engagée à ne pas diffuser.

Si l'arrêté n'est pas censé prendre effet avant le 2 février 2019, Airbnb affirme qu'il lui faudrait dès maintenant solliciter le consentement des «dizaines de milliers d'hôtes» new-yorkais et adopter «un système de collecte et de confirmation» de ces données pour les rapports mensuels réclamés par la mairie.

La plateforme, qui demande à la justice d'interdire l'application de l'arrêté, dénonce aussi «une mesure sans précédent» dans son ampleur et sa fréquence, qui ne prévoit aucun moyen pour empêcher la dissémination de ces données privées. L'un des responsables de la ville, Christian Klossner, a immédiatement réagi en assurant que New York allait «défendre son arrêté», qui «fournit à la ville les données critiques dont elle a besoin pour maintenir son parc de logements, garantir la sécurité des touristes et des habitants».

» LIRE AUSSI - Paris veut faire condamner Airbnb en justice

Une élue municipale a elle aussi dénoncé l'assignation d'Airbnb, soulignant que plus du quart de ses annonces émanaient de professionnels et que près des trois quarts portaient sur des logements entiers, loin de l'idée d'une «économie de partage» qui aiderait des foyers modestes à boucler les fins de mois.

La bataille new-yorkaise illustre les litiges entre Airbnb et d'autres grandes villes de la planète, qui l'accusent de contribuer à la crise du logement en incitant les propriétaires à louer à des visiteurs de passage plutôt qu'à ses résidents permanents.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.