Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

À Londres, l'abandon du projet d'un «pont jardin» fait polémique

Le Figaro20/08/2017 à 08:00

Le projet de construction d'un pont-jardin sur la Tamise, qui a vu le jour en 2013, est tombé à l'eau. Un coup dur pour les entreprises Bouygues et Cimolai, qui perdent un contrat de 100 millions de livres. Près de 40 millions d'argent public ont été dépensés pour rien.

Il devait être un nouveau symbole de la capitale britannique. Le «pont-jardin», dont le projet avait été lancé en grande pompe par l'ancien maire de Londres en 2013, ne verra finalement jamais le jour. Le détonant et controversé Boris Johnson, devenu secrétaire d'État des Affaires étrangères sous le gouvernement de Theresa May, était en effet un fervent défenseur de ce pont hors-norme, qui devait abriter plus de 200 arbres, des fleurs et de la verdure.

Cette promenade piétonne, véritable «oasis de tranquillité» au cœur de la mégalopole selon l'ancien édile, devait relier South Bank, près de la gare de Waterloo, à Temple, non loin du quartier de West End, et être inaugurée en 2018. Le coût important du projet et les réticences du nouveau maire de Londres auront néanmoins eu raison de cette nouvelle attraction touristique.

L'actuel maire travailliste Sadiq Khan a en effet refusé fin avril d'apporter la garantie financière nécessaire à la construction du pont, le budget prévisionnel étant passé de 159 à 185 millions de livres, près de 203 millions d'euros. Il s'est également prononcé en défaveur d'une prise en charge de l'entretien de la passerelle par la ville, estimée à près de trois millions de livres par an (environ 3,3 millions d'euros).

Un gaspillage d'argent public qui crée la polémique

Outre-Manche, l'abandon du projet ne passe pas. Et la grogne ne gagne pas seulement les admirateurs du «garden-bridge». Selon Les Echos, la somme de 52,5 millions de livres avait en effet été dépensée pour le planning et l'ingénierie avant que l'annulation ne soit officiellement prononcée. Parmi ces 52,5 millions, près de 37,4 millions de livres (soit 40 millions d'euros), venaient des caisses de l'État. Un gaspillage d'argent public qui scandalise l'opinion britannique, alors même que les autorités londoniennes ont sensiblement réduit le budget alloué au transport.

Les réactions se multiplient ainsi dans la presse britannique pour dénoncer la décision de Sadiq Khan, qui renvoie quant à lui la balle au précédent exécutif, et au «Garden Bridge Trust», le conglomérat en charge de la réalisation du projet. Le maire de Londres pointe en effet du doigt les «nombreux problèmes» entourant le projet, et notamment le flou qui existait autour de son financement. L'ancien maire de Londres Boris Johnson est également accusé par son successeur de ne pas avoir demandé l'avis des citadins, pourtant les premiers concernés. «Les Londoniens seront, comme moi, très en colère que les contribuables de la ville aient perdu des dizaines de millions de livres, engagées par l'ancien maire sur un projet qui n'a finalement abouti à rien» concluait-il.

De leur côté, les défenseurs du projet regrettent que cet imbroglio ne vienne ternir un peu plus l'image de la ville, qui semble perdre de sa superbe depuis le vote en faveur du Brexit en juin 2016 et les récentes attaques terroristes qui ont frappé le pays. Dans une lettre adressée au maire, Mervyn Davies, le président du Garden Brige Trust, déclarait: «C'est un jour triste pour Londres, car le signal envoyé au reste du monde est que nous ne pouvons plus réaliser de projet aussi audacieux». Une nouvelle polémique qui a de quoi choqué les Britanniques, déjà échaudés par le silence imposé, pendant quatre ans, à Big Ben, un des symboles de Londres.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.