Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À Londres, des étudiants en pleine «grève» des loyers

Le Figaro09/05/2016 à 17:49

Dans la capitale britannique, plus de 1000 étudiants ont rejoint ce mouvement de grève entamé pour protester contre le prix exorbitant des loyers. Leur mot d’ordre : «Cut the Rent.»

Si nous vous apprenions il y a quelques semaines qu’en France, la première date historique du premier non-paiement de loyer remonte à 1871, la capitale britannique est présentement en train de vivre un tout autre phénomène. Mai 2016. La grève des loyers. Ce n’est un secret pour personne: à Londres, les locataires s’arrachent les cheveux pour pouvoir payer leur loyer. La presse britannique se fait régulièrement l’écho de scandales immobiliers, avec nombre d’articles sur des locataires à qui l’on propose des chambres-placards sous l’escalier, dignes de celle d’Harry Potter.

Pour acheter, la situation n’est guère plus enviable... Un appartement de 7 mètres carrés présenté comme «le moins cher» de Londres a ainsi été vendu 79.000 livres (100.000 euros) à Clapton, quartier populaire de l’est de la ville. Dans les résidences étudiantes, la situation est devenue critique. Pour protester, la campagne «Cut the Rent» (Réduisez les loyers) a été lancée en octobre dernier par des étudiants londoniens en difficulté. Plus de 1000 étudiants ont désormais rejoint le mouvement, et font la «grève» des loyers.

La campagne a commencé «lorsque les étudiants se sont rendus compte que les loyers avaient augmenté de près de 50% depuis 2010», a expliqué à L’Obs un membre du mouvement.

Un million de livres de loyers non déboursés

En tout, c’est environ 750 étudiants de l’University College London (UCL), ce qui représente environ 15% des résidents de ses résidences, qui se sont engagés à ne pas payer leur loyer du troisième trimestre. Et ce n’est pas fini: selon Pi Media, le journal en ligne des étudiants de l’UCL, c’est 300 étudiants de l’Université Goldsmiths ainsi que des dizaines de Roehampton et de l’Institut Courtauld qui se sont aussi engagés à faire de même! Si ces étudiants tiennent leur engagement, c’est près d’un million de livres de loyers qui ne seront pas déboursés.

Si les loyers de ces résidences sont extrêmement élevés, on pourrait espérer que les chambres soient dans un état irréprochable... Ce qui n’est pourtant pas le cas. Il y a quelques jours, le mouvement Cut The Rent a publié sur sa page Facebook des photos où l’on voit un plafond qui s’est effondré dans un couloir. Un incident qui rappelle qu’en novembre dernier, des étudiants de l’UCL avaient obtenus près de 380.000 euros parce qu’ils vivaient dans des chambres insalubres, expliquait à l’époque le Guardian.

Une ambiance à des années lumière de cette résidence de luxe, dans le très chic quartier de Mayfair, où un ancien immeuble de bureaux réhabilités en résidence étudiante de luxe affiche des prix records: entre 12.300 et 28.000 euros mensuels!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.