Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À la maison, les franciliens sont les plus bricoleurs !

Le Figaro06/10/2015 à 18:11

Une étude annuelle dévoile les comportements d’achats en ligne des Français en matière de bricolage selon les régions. Résultat : les habitants d’Île de France sont les plus bricoleurs, bien loin devant les Corses.

Qui sont les Français les plus bricoleurs, et surtout, où habitent-il? Pour la deuxième année consécutive, ManoMano (ex-monEchelle.fr) a réalisé un classement qui montre les régions françaises où l’on bricole le plus. Pour cela, la plateforme web a analysé les achats de quasiment 200.000 clients répartis sur toute la France, sur plus de 500.000 références produits de bricolage et de jardinage. Résultat: les disparités géographiques concernant le bricolage sont de plus en plus importantes entre 2014 et 2015! En revanche, le trio de tête des régions les plus bricoleuses reste le même que l’année dernière avec l’Île-de-France (18%), suivie des régions Rhône-Alpes (11%) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (9%).

De l’autre côté du classement, c’est la Corse, le Limousin et la Franche-Comté qui remportent le titre de moins bricoleuses de France. Tout comme l’année passée, ce sont les les produits liés au jardin et à la piscine qui restent en première place des thématiques préférées des Français avec une part de 38% d’achats, contre 42% il y a un an. Cette légère baisse s’est faite au profit des produits de plomberie, sanitaire et chauffage. L’outillage reste le deuxième poste de bricolage préféré des Français avec 22% d’achats.

Toutefois, précisons que ce classement n’est valable que pour les Français qui achètent leurs produits de bricolage en ligne. Même s’il s’agit là d’un indicateur intéressant, il ne prend pas en compte les habitudes de consommation de ces régions... Ainsi, il est légitime de penser que les Corses - qui sont dans les profondeurs du classement - préfèrent se rendre dans les magasins plutôt que d’acheter leurs produits en ligne.

Après le bricolage, les travaux!

Si les Français sont friands de bricoloage, ils ont aussi l’envie d’aller plus loin, et d’entreprendre de vrais travaux chez eux. C’est ce que Le Figaro Immobilier vous expliquait hier. À en croire une étude annuelle menée par l’association Promotelec, les Français propriétaires de leur logement sont de plus en plus motivés pour effectuer des travaux chez eux. Là où ils n’étaient que 18 % en 2013 à envisager de transformer leur habitation, ils sont désormais 28% à y songer sérieusement, note l’étude. Ce qui motive principalement les candidats aux travaux? Des raisons de vétusté dans leur leur logement (28%), une envie de réduire la dépense énergétique (28%) améliorer la valeur patrimoniale de leur bien (16%), et surtout l’amélioration de leur confort (64% des sondés)!

Les Français aiment choyer leur intérieur. Et ils le font d’autant plus que nous traversons une période de crise immobilière, où les prix sont élevés. Résultat: on ne déménage pas, mais on change, on transforme. Un Français sur trois a réalisé des travaux d’amélioration ou de réhabilitation de son logement au cours des trois dernières années, révélait il y a quelques mois une étude de l’Union Nationale des Industries Française de l’Ameublement (UNIFA). Le Figaro Immobilier vous avait alors détaillé les prix moyens de chacun des trois travaux d’intérieurs préférés des Français!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.