Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À Berlin, une galerie du street art conçue pour être détruite

RelaxNews07/04/2017 à 18:18

(AFP) - L'idée a séduit 165 artistes urbains: investir pendant deux mois une banque désaffectée de Berlin pour en faire un temple du street art mondial. Ensuite, viendront les bulldozers.

"Nous allons exposer deux mois et ensuite tout disparaîtra à jamais", dit Joern Reiners, du collectif de street-artistes Die Dixons, à l'origine de ce projet baptisée The Haus (la Maison) et qui attire des centaines de visiteurs.

Promis à la destruction, le vaste bâtiment gris et austère de cinq étages doit laisser la place à un complexe immobilier de luxe comme il s'en construit beaucoup dans ce quartier du centre de Berlin-Ouest.

Mais en octobre 2016, un collectif d'artistes urbains berlinois a su convaincre les promoteurs immobiliers de donner une dernière vie artistique à cet ensemble de 10.000 m2 et de 80 pièces.

Résultat, une multitude de fresques colorées et d'installations dans une étourdissante variété de styles se sont répandues du sol au plafond, une concentration exceptionnelle dans le domaine du street art.

"Il a fallu faire très vite et on n'avait pas vraiment prévu les choses, on a juste pris nos téléphones et appelé tout notre carnet d'adresses", raconte Timo Rekowsky, autre membres des Dixons.

La plupart des artistes, originaires de 17 pays différents, ne sont pas vraiment connus en dehors de leur milieu, même si quelques noms comme El Bocho et Emess ont déjà leurs petites réputations à Berlin, l'un des centres européens du tag, du pochoir, du collage et du trompe-l'œil.

- Photos bannies - 

Chacun des 165 artistes s'est vu attribuer un espace à remplir: un couloir, une petite remise ou des toilettes. 

Là, une gigantesque paire de jambes semble avoir transpercé un plafond. Ici, des petites annonces recouvrent la totalité d'une pièce. Plus loin, une chambre est plongée dans le noir et c'est à la lampe torche qu'on en découvre la composition artistique. 

"Nous avons trouvé ici un espace pour que ces artistes puissent donner vie à une vision, sans avoir à penser à la partie commerciale, à combien ils devraient faire payer, ils peuvent vraiment se concentrer sur leur art, l'expérimenter", explique à l'AFP l'organisateur Joern Reiners. 

"C'est l'essence de ce projet, et ce qui le rend différent des autres". 

Leur seul regret est de "ne pas avoir pu faire partager au public l'énergie qui a été générée ici" pendant la phase d'installation et de création du projet, déplore Timo Rekowski.

Jusqu'au-boutiste dans l'approche de l'éphémère, les organisateurs ont voulu que les œuvres ne restent nulle part, si ce n'est dans la mémoire des visiteurs.

La prise de photos par le public est interdite. Et les journalistes doivent se contenter de plans serrés, aucune prise de vue d'ensemble n'est autorisée.

- 'Ici et maintenant'-

Le public semble apprécier cet appel à vivre l'art au présent, qui plus est gratuitement. Lors du week-end d'ouverture début avril, la queue s'étirait au loin dans la rue.  

"Ca vaut le coup, il y a encore plus de variété que ce que j'imaginais et bientôt il n'y aura plus rien... donc c'est maintenant ou jamais", s'emballe Juliana Lang, une visiteuse qui a dû patienter une demi-heure. 

L'artiste allemande Anne Bengard, qui a peint un homme à la bouche écartelée crachant au sol de faux billets de banques, dit avoir été inspirée par la philosophie du projet centré sur la rencontre du public avec l'oeuvre. "Cette manière de faire est géniale: chaque personne qui veut voir doit venir en personne".

Que le fruit de son travail soit réduit dès juin prochain à l'état de gravats ne la dérange pas non plus.

"C'est la première fois que je peins à l'intérieur d'une banque, et c'est plutôt cool de se dire que, bientôt, ça n'existera plus, que personne ne l'achètera, que c'est juste là, ici et maintenant".

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.