Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

47% des nouveaux retraités pensaient toucher davantage
Le Figaro13/11/2018 à 15:32

Une enquête de l'Agirc-Arrco, que dévoile Le Figaro, révèle que les Français s'y prennent très tard pour préparer leur retraite, souvent après 55 ans.

Face à la complexité du système de retraites, tous les Français ont bien du mal à s'y retrouver. Pour les aider, l'Agirc-Arrco, régime complémentaire des salariés du privé qui compte 18 millions de cotisants, lance ce lundi dans toute la France, et jusqu'à vendredi, les «Rendez-vous de la retraite». L'occasion pour les actifs, quel que soit leur âge, de poser toutes leurs questions en ligne à des experts, mais aussi de rencontrer des conseillers retraite ou de découvrir les simulateurs personnalisés dans les centres de l'Agirc-Arrco. Âge de départ, durée d'assurance, montant de la pension, réversion... les sujets sont multiples.

C'est aussi l'occasion d'expliquer aux actifs le nouveau dispositif de décote qui s'appliquera à partir du 1er janvier 2019: les pensions complémentaires des nouveaux retraités nés après 1956 pourront être minorées de 10 % pendant trois ans sauf s'ils acceptent de travailler... un an de plus. Un moyen de reculer l'âge effectif de départ en retraite sans toucher à l'âge légal. D'où l'importance de s'informer et d'anticiper.

Impact du temps partiel

Car la retraite, les Français y pensent toujours trop tard! C'est ce que révèle une enquête de l'Agirc-Arrco, réalisée par OpinionWay auprès de 10.000 salariés partis en retraite en 2018, dont Le Figaro publie les résultats. Ainsi, 58 % des nouveaux retraités se sont informés sur leurs droits de retraite après 55 ans, 29 % cinq ans avant, et seulement 13 % avant 50 ans. L'information est intervenue, en moyenne, à 53 ans. Or, avec le recul, 82 % des retraités estiment qu'une meilleure information leur aurait été utile. Et 68 % déclarent même qu'ils auraient fait d'autres choix de carrière s'ils avaient eu connaissance de leur incidence sur leur pension de retraite. Car, au pied du mur, le choc est parfois rude: presque la moitié des nouveaux retraités (47 %) ont découvert que leur pension était inférieure à ce qu'ils attendaient.

Les personnes interrogées n'ont pris conscience que tardivement de l'impact sur leur pension de retraite du fait d'avoir eu des arrêts de travail ou des périodes de chômage (45 %), d'avoir travaillé à temps partiel (35 %) ou de s'être arrêté pour élever ses enfants (29 %).

Si c'était à refaire, beaucoup s'y prendraient autrement. Leur premier conseil aux actifs? De s'y intéresser tôt (36 %) et de s'informer via les sites Internet des organismes de retraite (17 %). «Si j'ai un conseil à donner, c'est de ne pas s'arrêter de travailler. Si je n'avais pas mon mari, je ne m'en sortirais pas avec ma petite retraite!», confie Josiane (64  ans). «La retraite peut durer très longtemps, il est indispensable d'anticiper cette période et de la préparer pour ne pas regretter», abonde Patrick (63,5  ans). Quant à Michèle (63 ans), elle recommande aux jeunes «en plus des cotisations, d'investir sur un toit. C'est ce qui pénalise le plus les petites retraites dont je fais partie».

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer