Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

4 conseils pour gagner de l'espace sans avoir à déménager

Le Figaro20/03/2018 à 10:27

Quelques astuces pour gagner de l'espace dans son lieu de vie ( Crédits : Pexels )

Avec un peu d'astuce et des conseils de pro, on peut aisément gagner en surface. Ou en donner l'impression.

Parfois, on aimerait pouvoir pousser les murs. Bouquiner sur le canapé sans s'asseoir sur un jouet d'enfant à moitié caché sous un coussin, en sirotant un thé chaud sans devoir poser sa tasse entre la pile de courrier et le tas de magazines de déco là pour nous inspirer. Pas facile cependant de s'improviser décorateur ou architecte d'intérieur: «Lorsque l'on vit dans un même espace depuis un certain moment, on perd la perception des volumes et des choses», rassure Bastien Paquereau, cofondateur de la start-up Rhinov. Pas facile non plus, sur les milliers de sites, blogs et réseaux sociaux de trouver la solution adaptée à son chez-soi. «La première des choses, c'est de faire un grand tri entre ce que l'on veut garder, ce qui peut être éventuellement détourné et réutilisé, et ce qui n'a plus sa place dans la maison», rappelle Nurra Barry, cofondatrice de Mon intérieur sur mesure (MISM).

1. Casser les murs? Pas toujours

Une fois le «ménage par le vide» effectué, on peut reconsidérer les volumes. Éventuellement casser ou déplacer une cloison non porteuse: dans le cas contraire, pour un mur porteur, il faut se rappeler toutes les contraintes liées à la copropriété (réunie en assemblée générale extraordinaire à vos frais, elle peut refuser le projet proposé, malgré les études et les assurances nécessaires). Heureusement, des solutions simples existent: repositionner certains meubles pour gagner quelques judicieux mètres carrés, exploiter des recoins inutilisés ou créer une bibliothèque sur mesure qui va servir de limite séparative.

2. Créer une illusion d'optique

Pour délimiter les espaces fonctionnels, on peut miser sur la couleur. Le «tout blanc» du sol au plafond n'est pas forcément une bonne solution, car ce sont les contrastes qui créent de la perspective et du relief. La palette de solutions est large en jouant avec des lés de papier peint, des miroirs, des suspensions... «Une rangée de luminaires au-dessus d'un bar permet de créer un coin cuisine sans poser de verrière type atelier d'artiste, surtout si ses montants noirs ou anthracite viennent rompre la perspective», explique Carla Lopez, cofondatrice de Transition Interior Design. Des astuces? S'il est trop bas, peindre le plafond en blanc en débordant sur le haut du mur redonne de la profondeur. Si l'on peint un mur, on peut jouer sur les nuances, en respectant une règle de base: deux tiers-un tiers, avec la teinte la plus claire sur les deux tiers supérieurs.

3. Choisir des meubles à la bonne dimension

Objectif: faciliter les circulations. «Si on se marche sur les pieds à chaque fois que l'on se croise, on a vite la sensation d'étouffer, confie Nurra Barry. Par exemple, mieux vaut opter pour une table ronde que carrée.» Tout est affaire de proportion. On peut échanger une grande table basse contre deux petites et un grand canapé pour un modèle avec des accoudoirs et des pieds fins. «Pour éviter les effets de tassement, optez pour des étagères ou meubles suspendus plutôt que posés à même le sol», indique Carla Lopez. Attention aux matières: on oublie les lourdes tentures pour des voilages plus légers.

4. Faire appel à un professionnel

La Toile regorge de plateformes et de sites pour trouver des exemples de réalisations et des professionnels. Par exemple, pour 99 euros par pièce, Rhinov propose un concept d'aménagement intérieur virtuel en 3D, réalisé par des architectes d'intérieur professionnels à partir d'un plan ou de photos transmises par les clients. Ils reçoivent un projet en quelques jours, avec des visuels 3D, un panoramique 360°, une shopping-list chiffrée, une planche de tendances et un plan d'aménagement. «70 % des projets qui nous sont soumis portent sur des pièces de vie et le panier moyen est de 7 500 euros hors réalisation et main-d'œuvre», précise Bastien Paquereau.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.