Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Youssoufa Moukoko, il n'y a plus de seize ans
So Foot22/11/2020 à 00:00
Temps de lecture: 1 min

Youssoufa Moukoko, il n'y a plus de seize ans

Youssoufa Moukoko, il n'y a plus de seize ans

Nuri Sahin peut se faire de vieux os. L'ancien recordman de précocité en Bundesliga (16 ans et 335 jours) a vu son trophée honorifique être déboulonné sans vergogne par un autre phénomène aux dents longues : Youssoufa Moukoko, qui a écrit l'histoire avec le Borussia Dortmund en foulant la pelouse du Hertha Berlin (5-2) le lendemain de sa seizième bougie, ce samedi soir.

Il a trépigné d'impatience pendant 86 minutes. Brûlant d'envie de faire péter ce fameux record dont tout le monde lui rabâchait les oreilles, Youssoufa Moukoko a patiemment attendu son heure aux côtés de Marwin Hitz, le portier remplaçant de Dortmund. Il faut dire que le scénario de ce féérique Borussia-Hertha Berlin (4-1 puis 5-2 pour les Schwarzgelben à dix minutes du terme) lui offrait une occasion en or de marquer l'histoire. Et Lucien Favre a pris la mesure de l'événement, lui qui avait laissé toutes les options ouvertes avant la rencontre. Rassasié par le festin de son joujou favori Erling Braut Haaland (quadruplé), l'entraîneur suisse s'est disposé à laisser son autre attaquant grignoter les restes. Et si l'excessivement jeune prodige n'a pu que croquer quelques miettes (cinq ballons tâtés, quatre duels, dont un gagné), l'essentiel était ailleurs : le record de précocité en BuLi était sa priorité. Avant de marcher sur l'Allemagne ?

Quadruplé pour Haaland, record de précocité pour Moukoko

Moukoko, sacré coco


De fait, le joyau de 16 ans aurait dû ronger son frein pendant une longue année supplémentaire avant de connaître son grand baptême du feu. Mais la Ligue allemande, magnanime, a accepté en avril d'abaisser sa limite d'âge (auparavant fixée à 17 ans) pour avancer l'apprentissage du haut niveau au jeune Moukoko. Lui aurait bien eu du mal à patienter encore longtemps, lui qui faisait office d'ogre dans sa catégorie U19 (51 buts en 32 matchs)... rejointe dès l'âge de 14 ans. L'âge auquel le natif de Yaoundé a également signé un contrat juteux avec Nike, qui pourrait lui valoir la modique somme de 10 millions d'euros. Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer