Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

XV de France: Bamba, Chat, Gros, premiers de cordée
AFP21/11/2020 à 07:25
Temps de lecture: 3 min

Habituels remplaçants, les "finisseurs", comme on les appelle du côté de Marcoussis, Jean-Baptiste Gros, Camille Chat et Demba Bamba formeront une première ligne new look, dimanche, à Murrayfield, pour l'entrée officielle du XV de France dans la Coupe d'automne des nations.

Le staff des Bleus a donc opté pour une première ligne qui ne totalise pas 50 capes et qui a l'habitude d'entrer en fin de rencontre pour terminer le travail. 

"La définition d'un finisseur, c'est n'importe qui, n'importe quand, n'importe où (...) Ils méritent largement de débuter. Dans l'émulation qui porte notre équipe, ils ont leur place en tant que titulaire", a expliqué le sélectionneur Fabien Galthié.

Les trois hommes tenteront de jouer les chasseurs de fantômes écossais et expier les péchés d'Edimbourg, seule défaite de l'ère Fabien Galthié (28-17 le 8 mars). Un revers dans lequel la première ligne avait eu sa part de responsabilité, notamment avec l'exclusion du pilier Mohamed Haouas en première période.

- Confiance aux "finisseurs" -

Mais pas d'inquiétude pour l'encadrement français. "Ce sont des joueurs qu'on connaît bien, qu'on suit en club. Chacun amène son point fort au groupe. (...) On a une confiance absolue en eux", explique d'ailleurs Karim Ghezal, le co-entraîneur de la conquête et des tâches spécifiques.

Même son de cloche du côté de Fabien Galthié. Le sélectionneur l'assure, ces finisseurs "sont prêts". "Ils ont faim, ils ont beaucoup d'appétit", a confié le patron des Bleus.

De l'appétit, il en faudra pour faire oublier la douche écossaise. Le match du mois de mars, juste avant le confinement et l'arrêt de la compétition, avait mis un terme au rêve de Grand Chelem de ces jeunes Bleus.

Murrayfield, justement, Jean-Baptiste Gros (21 ans, 4 sélections) connaît: c'est là qu'il a connu sa deuxième sélection en Bleu. Pas forcément un grand souvenir.

Mais le champion du monde U20 va vite. Le Toulonnais, accompagné de son ami et coéquipier Louis Carbonnel qui sera remplaçant dimanche, aura à cœur de passer à autre chose. Pour, dès sa première titularisation, peut-être bouleverser la hiérarchie et faire oublier le Toulousain Cyril Baille.

- Chat a les crocs -

Même combat pour Camille Chat, l'éternelle doublure. Un temps remplaçant de Dimitri Szarzewski au Racing 92 et de Guilhem Guirado en équipe de France, le puissant talonneur (24 ans, 29 sélections) devait débuter 2020 dans la peau d'un titulaire.

Une blessure l'avait privé de la fête contre l'Angleterre, lors de l'ouverture du Tournoi 2020, et propulsé Julien Marchand dans la peau de N.1 des talonneurs. Contre l'Ecosse, Chat va fêter sa trentième cape mais seulement sa huitième comme titulaire.

"Je le vis... je le vis comme je peux", reconnaissait-il cette semaine, toujours aussi souriant.

"Sincèrement, j'ai eu beaucoup de blessures l'an dernier. Mais là, l'équipe avance, gagne, Julien fait des bons matchs, c'est légitime qu'il soit titulaire. Je vais tout faire pour être titulaire", a-t-il admis.

A ses côtés, il retrouvera un autre colosse. Demba Bamba (22 ans, 13 sélections) est une boule de muscles au parcours qui sort de l'ordinaire, passé par le handball ou le judo avant de découvrir le rugby au collège.

Le joueur de Lyon est discret. Pas du genre bavard, il préfère s'exprimer sur le terrain où il fait parler sa puissance, à l'image du match contre les Gallois, où Bamba, la bombe de Saint-Denis, a traversé la mêlée adverse sans sourciller.

Les Ecossais sont prévenus. Pour enchaîner une sixième victoire de rang, il faudra passer par la première ligne Gros-Chat-Bamba.

mca/ng/rbo

Les Risques en Bourse

Fermer