Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

West Ham dans le bon tempo, le Betis fait le show
information fournie par So Foot16/09/2021 à 20:50
Temps de lecture: 1 min

West Ham dans le bon tempo, le Betis fait le show

West Ham dans le bon tempo, le Betis fait le show

Ça ne vaut pas la Ligue 2, mais ce n'est pas si mal. Pendant que l'OM se faisait accrocher, West Ham, en déplacement chez le Dinamo Zagreb, a assuré (0-2). Le Betis et le Celtic ont fait le spectacle à Séville (4-3), mais l'homme de ce début de soirée restera Thomas Strakosha, qui a offert les trois points sur un plateau à Galatasaray (1-0).

En attendant le Black Friday, Thomas Strakosha a déjà eu droit à son Black Thursday. Le portier de la Lazio a plombé les siens à Istanbul en voulant dégager une chandelle de Manuel Lazzari en corner. Manque de bol, son intervention s'est transformée en smash gagnant et en but contre-son-camp. Galatasaray n'en demandait pas tant : victoire 1-0 qui place les Lions en tête du groupe E, celui de l'OM.

Le CSC de Strakosha.1-0 pour les Lions !!!! ?? pic.twitter.com/9pRfaRnq31

— Super Lig ?? (@TurcFootballFR) September 16, 2021

L'ouragan Michail Antonio s'est abattu sur Zagreb, où le Dinamo n'a pas pu résister à l'homme du début de saison outre-Manche (4 buts, 3 passes décisives et le titre de joueur du mois d'août). L'international jamaïcain a profité d'une passe en retrait mal assurée pour ouvrir le score, avant un raid solitaire du capitaine Declan Rice pour faire le break (50e). Kevin Théophile-Catherine n'était déjà plus là pour voir ça puisqu'il a été remplacé à la mi-temps.

Le Bayer Leverkusen a rempli son contrat en flinguant à tout va (22 tirs), même s'il s'est contenté d'une marge minimale contre Ferencvaros (2-1). Le Betis et le Celtic ont été plus efficaces au cours d'un match au suspense tenace (4-3). Menés 0-2 avant la demi-heure de jeu, les Andalous ont repris les devants, jusqu'à mener 4-2, avant de se faire peur dans le money-time. Une pensée pour Joe Hart, qui a vécu une sacrée soirée. L'une de celles qu'il espèrera vite oublier.



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com