Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Watch Dogs : le jeu-vidéo de l'année débarque enfin
Partenaire26/05/2014 à 14:30
Temps de lecture: 2 min

L'arme favorite d'Aiden Pearce, le héros de Watch Dogs, n'est autre que son smartphone. Grâce à ses talents de hacker, il lui permet de contrôler les infrastructures de la ville de Chicago (feux de signalisation, transports en commun, portes de garage...) qui sert de décor au jeu.

L'arme favorite d'Aiden Pearce, le héros de Watch Dogs, n'est autre que son smartphone. Grâce à ses talents de hacker, il lui permet de contrôler les infrastructures de la ville de Chicago (feux de signalisation, transports en commun, portes de garage...) qui sert de décor au jeu.

Après la bataille du meilleur jeu de l'année 2013, qui s'est jouée l'an dernier entre "Assassin's Creed" et "GTA V", un nouveau blockbuster s'apprête à faire vibrer la planète jeux-vidéo. Baptisé "Watch Dogs", ce titre réalisé par l'éditeur français Ubisoft figure parmi les plus attendus de l'année, aussi bien pour les utilisateurs de Xbox One et de PlayStation 4, que pour les détenteurs de consoles de la génération précédente. Pour s'assurer d'une production à la hauteur des attentes, le groupe basé à Rennes a mis pas moins de 700 personnes à la tâche, investi 60 millions d'euros en développement et autant en marketing.

Un titre ambitieux

L'histoire de "Watch Dogs" commence en 2009, quand une petite équipe d'Ubisoft cherche à imaginer un nouveau jeu "à monde ouvert" pour surfer sur le succès de sa franchise "Assassin's Creed". Mais pour ce nouvel opus, la firme bretonne a décidé d'inscrire son héros dans notre époque. Le jeu met en scène un hacker cherchant à venger sa famille, disparue dans un drame. Pour l'aider dans sa mission, il dispose d'un smartphone capable de contrôler l'ensemble des équipements électroniques et informatiques de la ville de Chicago, dans laquelle il évolue. Cet antihéros avance dans l'aventure en piratant tout ce qu'il croise : les téléphones portables des passants, les comptes bancaires, l'alimentation électrique de quartiers entiers, les voitures. . . Un thème bien ancré dans l'actualité quand on voit la difficulté à protéger son ordinateur d'une simple attaque informatique, ou même de contrôler l'étalage de sa vie privée sur Internet.

En principe, la sortie de "Watch Dogs" était prévue l'année dernière, mais ce retard a permis aux développeurs d'améliorer le jeu pour lui permettre de tirer le meilleur des performances des nouvelles consoles présentes sur le marché, la PS4 et la Xbox One. Le titre est également disponible sur PC, et une version spéciale destinée à la nouvelle console de Nintendo, la Wii U, va sortir dans les mois à venir. Ubisoft a par ailleurs laissé entendre qu'il y aurait probablement une, voire plusieurs suites à ce volet de "Watch Dogs". L'éditeur se réserve ainsi la possibilité d'adapter la recette, si elle fonctionne, à d'autres grandes villes américaines. Cela permettrait notamment à la franchise d'évoluer au rythme effréné de l'apparition de nouvelles technologies. Mais Ubisoft ne compte pas s'arrêter là. Le groupe a d'ores et déjà annoncé une collaboration avec Sony Pictures et New Regency pour adapter le jeu au cinéma. Décidément, vous n'avez pas fini d'entendre parler de "Watch Dogs".

Les Risques en Bourse

Fermer