Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Voitures électriques : Faraday Future veut rivaliser avec Tesla
information fournie par Partenaire05/01/2016 à 17:30
Temps de lecture: 1 min

Quasiment sortie de nulle part, la start-up Faraday Future pourrait, grâce à son concept baptisé FFZero1, venir concurrencer les voitures électriques haut de gamme de la marque Tesla.

Quasiment sortie de nulle part, la start-up Faraday Future pourrait, grâce à son concept baptisé FFZero1, venir concurrencer les voitures électriques haut de gamme de la marque Tesla.

Créée il y a un an et demi à peine, la société Faraday Future a profité du CES 2016 (Consumer Electronics Show), qui ouvrira ses portes au public demain, pour présenter une voiture électrique au design ultra futuriste. Baptisé FFZero1, ce prototype devrait donner naissance à d'autres modèles, destinés à rivaliser avec ceux de Tesla sur le marché des autos électriques.

Présentée comme une "tablette sur roues", la FFZero1 semble tout droit sortie d'un film de science-fiction. Avec ses allures de Batmobile, cette monoplace affiche une silhouette résolument sportive. Ses quatre moteurs électriques, qui délivrent une puissance cumulée de 1 000 chevaux, lui permettent de passer de 0 à 100 km/h en trois secondes et d'atteindre une vitesse de pointe de 320 km/h. La FFZero1 incorpore également un smartphone sur le volant, ce qui permet au conducteur de personnaliser tous les paramètres d'ergonomie du tableau de bord.

Une base pour d'autres modèles électriques

Si ce prototype offre la possibilité à Faraday Future de faire parler d'elle dans le monde entier, l'annonce ne semble pas être un simple coup de communication. Soutenue par le milliardaire chinois Jia Yueting, la start-up peut devenir un sérieux concurrent de Tesla. Elle dispose de moyens financiers importants, et emploie déjà 750 personnes aux Etats-Unis.

Par ailleurs, Faraday Future n'a pas pour ambition de vendre sa FFZero1 au public, mais d'utiliser sa structure pour concevoir d'autres voitures électriques. En effet, le châssis et les batteries intégrées au plancher sont modulables, et peuvent donc servir de base à des citadines, des SUV ou des berlines. Les premiers modèles devraient arriver sur le marché dans les deux prochaines années.