Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vacciner au stade, oui, mais pour y faire quoi ensuite ?
So Foot07/04/2021 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Vacciner au stade, oui, mais pour y faire quoi ensuite ?

Vacciner au stade, oui, mais pour y faire quoi ensuite ?

Entre les jauges et le huis clos, les stades sont devenus des cathédrales vidées de leurs croyants, depuis le début de la pandémie. Même qu'on y vaccine massivement, désormais. Or le retour à la normale risque de s'effectuer sous un contrôle très strict, via un passeport sanitaire ou équivalent, qui pourrait être réclamé tel un sauf-conduit aux heureux élus. En tout cas, l'idée circule dans les bureaux ministériels. Si on comprend les exigences du contexte Covid-19, que reste-t-il alors de nos temples du football ?

Il arrive fréquemment que les stades soient employés à d'autres fins que de regarder vingt-deux gaillards taper dans un ballon. Notamment lorsque l'histoire prend un tour dramatique. De fait, ces grandes enceintes, lieux de communions populaires, de confrontations culturelles, de liturgie sociale, s'avèrent forcément idoines dès qu'il s'agit de gérer des flux importants de personnes. La défaillance des autorités en matière de vaccination a vite trouvé avec le Vélodrome ou même récemment le Stade de France, le moyen de tenter de rattraper le retard. Surtout que la symbolique n'est pas moins forte, notamment dans l'imaginaire national : vacciner là où la France a été championne du monde en 1998, la métaphore sonne immédiatement juste dans les esprits.



Impossible de passer à côté de ce joli coup de communication. Voir aujourd'hui ces grandes bâtisses être réquisitionnées confirme encore un peu plus que le pays est en guerre contre le virus et que tous les moyens sont bons pour triompher. Rien d'étonnant donc à voir un stade se substituer dans les représentations aux taxis parisiens lors de la Bataille de la Marne. S'il est justifié de détourner ces infrastructures, largement financées par l'argent public, de leur usage premier pour la bonne cause, dans le département de Seine-Saint-Denis, les élus auraient préféré une multiplication de petits centres au plus près des populations, en particulier des plus démunies. Mais si les stades sont aujourd'hui utiles pour gérer la crise, reste à savoir quand et comment ils pourront retrouver leur véritable fonction. De quelle manière et sous quelles conditions le public pourra-t-il revenir dans les gradins et en reprendre possession ? Dès lors, le coup de la vaccination en bas des tribunes acquiert un peu plus de sens.

Un billet, pas un passeport


Pour avoir le début d'une piste, il faut certainement regarder ce qu'il Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer