Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un grand homme, Papa Bouba Diop, s'est éteint à 42 ans
So Foot29/11/2020 à 19:57
Temps de lecture: 1 min

Un grand homme, Papa Bouba Diop, s'est éteint à 42 ans

Un grand homme, Papa Bouba Diop, s'est éteint à 42 ans

Décédé ce dimanche des suites d'une longue maladie à seulement 42 ans, Papa Bouba Diop laisse une tonne de bons souvenirs. Notamment au Sénégal, où il a marqué la sélection nationale, et en France, où son passage à Lens a été plus qu'apprécié.

Dernièrement, le Manchester Evening News a posé la question suivante au légendaire Paul Scholes : quel était son adversaire le plus coriace affronté tout au long de son immense carrière ? Outre Patrick Vieira ou Robbie Savage, et comme si les esprits s'alignaient pour rendre un hommage avant l'heure, le légendaire rouquin de Manchester United a eu cette réponse : "Il y en a un auquel les gens ne penseront pas... Vous souvenez-vous de Papa Bouba Diop ? Il a joué pour Fulham. Grand, imposant... Ils l'appelaient l'armoire. Aller au duel avec lui, c'était une perte de temps. Je l'ai toujours trouvé difficile à jouer. Il n'était pas un Vieira, bien sûr, mais il avait du talent ! "

FIFA is saddened to learn of the passing of Senegal legend Papa Bouba Diop. Once a World Cup hero, always a World Cup hero. pic.twitter.com/akUJoPxCal

-- FIFA World Cup (@FIFAWorldCup) November 29, 2020

En quelques mots et en tout franchise, l'Anglais a posé un verdict qui n'est pas aussi évident aujourd'hui pour les moins de 25 ans : sportivement, l'homme qui est parti rejoindre Diego Maradona ce dimanche à seulement 42 ans des suites d'une longue maladie était un footballeur aussi fiable que solide. Aussi utile qu'efficace. Aussi présent que déterminé.

Bien plus qu'un but contre la France


Voilà sept ans, maintenant, que Papa Bouba Diop a raccroché les crampons. Les mémoires de la terre entière se souviennent, d'abord, de son but et de sa performances historique contre la France championne du monde (et d'Europe) en titre au Mondial 2002 en Corée du Sud. C'était le 31 mai, à Séoul, à la 30e minute du match d'ouverture de la compétition. Les yeux de la planète étaient fixés sur cette rencontre, et le milieu de terrain avait su gagner sa plus lumineuse heure de gloire.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer