Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (900-891)
information fournie par So Foot18/08/2022 à 06:00
Temps de lecture: 1 min

Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (900-891)

Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (900-891)

Quel est le meilleur joueur de l'histoire du championnat de France depuis sa création en 1932 jusqu'à 2022 ? Statistiques, palmarès, trajectoires personnelles, classe, dégaine, empreinte laissée : autant de critères qui nous ont permis d'établir notre classement très subjectif des mille joueurs les plus marquants de Division 1 et de Ligue 1. Le credo d'un feuilleton qui va durer précisément 100 jours.


Philippe Christanval
Monaco (1997-2001), OM (2003-2005)

Philippe Christanval n'a même pas 20 ans quand il commence à enchaîner les titularisations avec l'AS Monaco. Y compris contre la Juventus, en 1998, en demi-finale de la Ligue des champions. "En fait, je ne devais même pas le jouer, ce match-là , nous racontait-il . Le week-end juste avant, je n'étais pas dans le groupe. Et il y a Franck Dumas qui se blesse. Le lundi, j'arrive à l'entraînement, tranquille. Dans ma tête, je ne pensais pas du tout que j'allais jouer. J'arrive dans les vestiaires et je sens une atmosphère bizarre, tout le monde me regarde, et il y a Jean Tigana qui vient me voir et qui me dit : "Faut que je te parle." Et il me dit : "Prépare-toi, parce que tu vas être titulaire." Instantanément, j'ai la pression qui monte. Et le soir même, impossible de dormir."

Défi relevé, malgré l'élimination (6-4 cumulé).

Champion de France avec le club de la Principauté en 2000 et sacré meilleur espoir du championnat cette année-là, le défenseur guadeloupéen côtoie notamment Thierry Henry. Pas forcément de bon conseil au niveau capillaire. "Il m'avait dit : "Ouais, vas-y, fais-toi cette coupe." Et je l'avais suivi , se souvient-il en pensant à ses tresses. Après, quand je regarde les photos : "Qu'est-ce que j'ai fait ? Comment j'ai pu faire ça ?" J'ai coupé la deuxième année à Barcelone, moi-même, tout seul face à la glace avec une tondeuse." Ça n'a pas empêché celui qui est maintenant agent immobilier de mener une carrière honorable, terminée à Fulham. D'avoir un stade à son nom à Sarcelles, aussi. Et de laisser un souvenir impérissable à Arda Turan, à qui il avait donné son maillot à l'époque où le jeune Turc était ramasseur de balle.




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com