Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Tomáš Soucek, le monsieur Tout-le-monde tchèque
information fournie par So Foot22/06/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Tomáš Sou?ek, le monsieur Tout-le-monde tchèque

Tomáš Sou?ek, le monsieur Tout-le-monde tchèque

Pour la dernière journée du groupe D ce mardi (21h), avec en jeu la première place, la Tchéquie retrouve une équipe d'Angleterre qu'elle avait battue en éliminatoires. Pour Tomáš Soucek, ce match aura une saveur particulière, puisqu'il a lieu à Londres, une ville dans laquelle le milieu de terrain de 26 ans s'épanouit depuis qu'il a rejoint West Ham il y a un an et demi. Portrait d'un homme qui va à l'entraînement en métro.

11 octobre 2019, septième journée des éliminatoires de l'Euro. Auteur d'un sans-faute jusqu'ici, l'Angleterre tombe à l'Eden Arena de Prague face à la Tchéquie. Dans l'entrejeu de la Národní tým, un jeune milieu de terrain du Slavia fait forte impression. Son nom ? Tomáš Soucek. La bascule pour le nouveau porte-drapeau d'une sélection orpheline de Pavel Nedv?d, Milan Baroš et Tomáš Rosický et qui rejoindra justement la Premier League quelques mois plus tard avec un prêt à West Ham.

Un parcours loin d'être acquis pour celui qui fut prêté successivement au Viktoria Žižkov en deuxième division tchèque, puis au Slovan Liberec avant de se faire une place au Slavia Prague. "Il n'avait pas un bon jeu de passes et il n'était pas très élégant dans ses courses. Ce sont probablement les raisons pour lesquelles les coachs n'en voulaient pas", expliquait d'ailleurs Dušan Uhrin, son premier entraîneur dans la capitale tchèque, à la BBC. Mais depuis qu'il a débarqué dans le Royaume, changement de décor pour Soucek. Le longiligne milieu de terrain (1,92m) facture treize buts depuis son arrivée au sein d'une équipe qui a validé son billet pour la prochaine Ligue Europa. Au point de s'attirer les comparaisons flatteuses de José Mourinho au soir d'un come-back fou face à Tottenham en début de saison (3-3). "David Moyes a trouvé en Sou?ek son nouveau Fellaini", se laissait alors aller le Portugais, qui a eu le milieu belge sous ses ordres à United, tout comme Moyes avant lui.

Le normal one


Non content de se distinguer sur les pelouses, Soucek cultive aussi sa singularité hors des terrains. Les voitures de luxe ? Très peu pour lui, le bonhomme préfère se rendre à l'entraînement en métro, la faute notamment à une belle frayeur pour sa première sortie motorisée à Londres. "Une fois en sortant du parking, il n'y avait personne autour, donc j'ai tourné tranquillement à droite avant de me rendre compte d'un coup que j'étais du mauvais côté de la route, racontait-il

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com