Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tactique : un Harry Kane complet, chef !
So Foot29/11/2020 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Tactique : un Harry Kane complet, chef !

Tactique : un Harry Kane complet, chef !

Meilleur passeur de Premier League, joueur qui tire le plus au but du championnat et sur le podium des joueurs qui ont réussi le plus de passes-clés, Harry Kane est absolument partout depuis le début de saison et profite du changement de style payant opéré par Mourinho à Tottenham. Résultat : l'Anglais est sans doute l'assassin le plus complet du moment.

C'est une histoire qui ne cesse de faire des boucles. Celle de l'homme qui a toujours rêvé d'être le plus grand entraîneur du monde, qui dit avoir la solution à tous les problèmes, qui semble avoir, caché dans l'un des tiroirs de son cerveau, la recette pour gagner à chaque fois, n'importe où, avec n'importe qui, qui note tout, qui hurle puis qui rit. Au cours de sa carrière, José Mourinho a changé plusieurs fois de visage, mais a toujours fini par retrouver celui vu samedi dernier, au Tottenham Hotspur Stadium, quelques minutes après la victoire de ses Spurs face au Manchester City de Pep Guardiola (2-0) : celui du vainqueur, dont la bave pend des lèvres et dont les yeux brillent d'amour. On disait le Portugais dépassé par le foot moderne et ringardisé par la nouvelle génération. Certains osaient même avancer que Mourinho n'avait plus rien de spécial. Lui avait pourtant prévenu à grands coups d'interviews qu'il était prêt à repartir, de préférence dans un club en difficulté, José Mourinho ne se nourrissant qu'au défi et à l'idée d'apparaître comme un sauveur. Au Telegraph, il avait alors glissé : "Je souhaite trouver une forme d'unité structurelle dans mon prochain club. Je ne veux aucun conflit interne, je recherche une empathie à tous les étages. Un club est une structure, une structure complexe où l'entraîneur est important, mais n'est pas la structure de base. Je ne veux pas travailler dans un club sans structure, ou avec une structure sans cohérence. Au cours de ma carrière, j'ai connu toutes les circonstances de travail, mais si j'ai réussi, c'est grâce à l'empathie commune, à des gens qui partageaient une vision commune, des idées communes. C'est fondamental." Ainsi est donc arrivé entre ses doigts Tottenham, finaliste de la Ligue des champions quelques mois plus tôt, mais avec un effectif moralement en vrac, qu'il fallait réajuster tactiquement et sportivement. Moins d'un an plus tard, voilà le résultat : Tottenham est leader de Premier League, possède le même bilan que Liverpool, la deuxième meilleure attaque du championnat et la meilleure défense. Terriblement mourinhesque.
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer