Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Tactique : que retenir de ce Manchester City-PSG ?
information fournie par So Foot25/11/2021 à 13:00
Temps de lecture: 2 min

Tactique : que retenir de ce Manchester City-PSG ?

Tactique : que retenir de ce Manchester City-PSG ?

Arrivé à Manchester avec un sapin pour boucher l'axe en phase défensive, le PSG est reparti avec des épines dans les poches de l'Etihad Stadium. Lâchés défensivement par leur trio offensif, déconnectés sans et même parfois avec ballon, les Parisiens ont progressivement laissé City déballer son plan et ses mécanismes rodés. Au final, les hommes de Guardiola, plus créatifs qu'à l'aller, ont récolté ce qu'ils ont semé.

"Ils font tout le temps ça, tout le temps..." Mercredi soir, Marquinhos est reparti de Manchester avec un menu golden : des yeux fatigués, des maux de tête et une lassitude que le capitaine du PSG peine de plus en plus à dissimuler. Au centre des vagues bleu ciel, l'international brésilien s'est pourtant débattu comme un roi, jouant tour à tour héroïquement le rôle de barrage devant Zinchenko et Gündogan au cours de la première période, puis celui de maître-nageur sauveteur sur les innombrables bombes envoyées dans la surface parisienne. Un chiffre raconte d'ailleurs peut-être mieux que les autres le film vu à l'Etihad Stadium : le PSG a effectué 15 dégagements défensifs là où Manchester City n'en a effectué... aucun. Le scénario qui a été projeté aux yeux de l'Europe du foot n'a, sur le fond fond, fait tomber personne de sa chaise. Pep Guardiola a vu ses hommes répéter leurs gammes (fixation axiale, renversement, un ailier provocateur – ici Mahrez, qui a touché 96 ballons (!) – placé en situation de un contre un, plongées des différents offensifs dans les intervalles, attaque des zones au deuxième poteau face à une défense à quatre...), largement contrôler les débats et le PSG n'a joué, comme à son habitude et ce malgré les promesses livrées lors de la première mi-temps face à Nantes (3-1) samedi dernier, que par micro-séquences. Et si le résultat dans le foot est parfois " aléatoire" et "menteur", il n'en a rien été mercredi : les trois points sont tombés dans le sac de l'équipe la plus méritante au regard du contenu de la rencontre. Mais comment l'expliquer ?

Un sapin pour fermer l'axe


En écoutant dans un premier temps la suite des propos tenus par Marquinhos : "On avait travaillé pour bien défendre, mais je pense qu'ils ont été en supériorité sur les côtés. À chaque fois que l'on serrait, il y avait toujours un joueur seul sur le côté. Pour basculer ensuite dans la surface, quelques petites secondes de retard permettent d'être devant et de marquer." Le problème Lire la suite de l'article sur SoFoot.com