Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tactique : comment le LOSC a piégé le PSG
So Foot05/04/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Tactique : comment le LOSC a piégé le PSG

Tactique : comment le LOSC a piégé le PSG

Au terme d'un match où ils ont su redevenir infranchissables, les hommes de Christophe Galtier ont repris ce week-end la tête de la Ligue 1 et trois points d'avance sur le PSG, battu pour la troisième fois de suite à domicile en championnat. Retour sur un coup tactique parfait.

Certains matchs de foot peuvent réveiller des images. Ici, c'est plutôt une scène : on y voit un homme au visage buriné, filmé en plan fixe, installé dans le bar de l'un de ses vieux potes, à Knokke. À 42 ans, le type est au sommet. Il parle de sa consommation excessive d'alcool, de ses clopes, avoue ne pas "avoir très peur de la mort" et affirme que, de toute manière, "ce qui compte dans une vie, c'est l'intensité, pas la durée". Puis, il se lance : "Il faut s'entendre sur le mot réussir. Je crois qu'on ne réussit qu'une seule chose : on réussit ses rêves. On a un rêve et on essaie de bâtir, de structurer son rêve. Alors, dans ce sens-là, il est exact que j'ai travaillé pour réussir, pour réussir mon rêve. Or ce rêve était à ce moment-là même pas de chanter, pas du tout, c'était de projeter mon rêve à l'extérieur, ce qui est un phénomène de compensation. Le talent, c'est avoir l'envie de faire quelque chose. Je prétends qu'un homme qui rêve tout à coup, il a envie de manger un homard, il a le talent, à ce moment-là, dans l'instant, de manger convenablement un homard, pour le savourer convenablement. Et je crois qu'avoir envie de réaliser un rêve, c'est le talent. Et tout le restant c'est de la sueur, c'est de la transpiration, c'est de la discipline. je suis sûr de ça. L'art, moi je sais pas ce que c'est, les artistes, je connais pas. Je crois qu'il y a des gens qui travaillent à quelque chose, qui travaillent avec une grande énergie finalement et l'accident de la nature, je n'y crois pas. Pratiquement pas."

L'art de parler dans le vide


Quarante ans après, on a vu samedi d'autres gens du Nord venir imprimer les mots de Jacques Brel aux quatre coins du Parc des Princes et faire ainsi renaître un esprit de gang légèrement perdu ces dernières semaines. C'est du moins ce que la défaite avant la trêve internationale face à Nîmes (1-2) avait laissé croire et ce que le chef moral de la troupe, Benjamin André, était venu souffler vendredi avant le déplacement du week-end à Paris, tout en saisissant le moment pour rappeler à Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer