Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Supporter des sections féminines : mode d'emploi
So Foot08/03/2021 à 06:00
Temps de lecture: 1 min

Supporter des sections féminines : mode d'emploi

Supporter des sections féminines : mode d'emploi

Les supporters de France à l'honneur sur sofoot.com. Nous sommes partis à la rencontre de ceux qui font vivre nos stades, qui célèbrent pour leur club, qui pleurent pour leur club. Bref, ceux qui vivent pour leur club. Aujourd'hui, en cette journée internationale des femmes, place à celles et ceux qui se sont entichés de l'équipe féminine plutôt que leur homologues masculins au sein des clubs pros.

Thibaud

33 ans, supporter des Girondines depuis 2015

"J'ai commencé à suivre les filles de Bordeaux en 2015, au moment de la fusion avec l'ES Blanquefortaise. Je n'avais jamais vu de football féminin avant cela. Je suis un supporter de longue date des Girondins, et c'est donc par curiosité que je me suis rendu à un match des filles un après-midi. Elles évoluaient en D2 à l'époque. Et depuis je n'ai pas lâché cette équipe. De nombreux fidèles supporters des Girondins ont d'ailleurs découvert le football féminin grâce à cette fusion et ce projet de construire une équipe féminine à Bordeaux. Au départ, c'était ça. Aujourd'hui, beaucoup de personnes viennent en famille, sont plus avertis sur le football féminin, connaissent bien l'équipe et le projet.

Supporter l'équipe féminine est différent par rapport aux garçons. La principale différence réside dans le fait que les filles sont beaucoup plus accessibles que les hommes. Il y a moins de barrières entre le supporter et les joueuses ou même le staff. Moins de barrières physiques autour du terrain d'entraînement et il y a une proximité aussi avec les joueuses qui échangent volontiers pour certaines sur les réseaux sociaux. C'est plus "à la coule" qu'avec les hommes. C'est très appréciable pour le supporter.

"Mon rêve serait de voir Bordeaux disputer la Ligue des championnes dans le stade des garçons avec du monde en tribunes."Thibaud

Il n'y a pas de kop présent à tous les matchs des filles comme le sont les Ultramarines pour les hommes. Il y a bien Les Marine et Blanc Île de France qui assistent régulièrement Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer