Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Supporter de l'AS Saint-Étienne : mode d'emploi
So Foot20/04/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Supporter de l'AS Saint-Étienne : mode d'emploi

Supporter de l'AS Saint-Étienne : mode d'emploi

Les supporters de France à l'honneur sur sofoot.com. Nous sommes partis à la rencontre de ceux qui font vivre nos stades, qui célèbrent pour leur club, qui pleurent pour leur club. Bref, ceux qui vivent pour leur club. Aujourd'hui, l'heure est venue de se pencher sur ceux qui font le sel du Chaudron : les supporters stéphanois.

Philippe Gastal, 60 ans, docteur en pharmacie, conservateur du musée des Verts, supporter devant l'éternel


"Je suis un Cantalou, donc je soutiens le Stade aurillacois. Mais depuis tout petit, une de mes passions, c'est le football et l'AS Saint-Étienne. Enfant, j'ai grandi à Aurillac, puis à Montpellier, mais dans les deux cas, mon père nous emmenait toujours aux matchs à Saint-Étienne. Lui était un fan du grand Reims d'Albert Batteux, donc quand Batteux est arrivé à Saint-Étienne, il a suivi les Verts. On partait dans la 504 ou en train, direction le Chaudron. Nos week-ends étaient rythmés par l'ASSE, on partait le samedi matin et on revenait le dimanche soir. On suivait aussi les Verts à l'extérieur, ce qui était rare à l'époque. J'ai découvert les villes de France, la géographie et leur histoire grâce à l'ASSE. Finalement, le match était la cerise sur le gâteau. Mon tout premier, c'était d'ailleurs un déplacement, puisque c'était la finale de Coupe de France contre Nantes en 1970. Au Chaudron, le premier, c'était un amical contre le Feyenoord Rotterdam, tout juste champion d'Europe, et le premier match de Coupe d'Europe contre Cagliari.

"Les Marseille-Sainté des années 1970 étaient indescriptibles. Une fois, les Verts sont repartis dans un bus prêté par des supporters parce que les vitres du leur avaient volé en éclats. Aujourd'hui, ça n'arriverait plus."Philippe Gastal

De 1970 à 1982, j'ai dû assister à 80% des matchs des Verts. L'ASSE a jalonné ma vie d'adolescent et d'adulte, jusqu'à aujourd'hui. J'ai vécu les années fastes au plus près. Au stade, à peine sorti de la voiture, on entendait déjà les tribunes chanter, pleines, bien avant le match. Les places étaient compliquées à avoir, mais mon père travaillait dans les travaux publics comme le président Rocher, ça aidait. Nous, on était tout le temps là, on avait parfois accès aux joueurs, je suis entré deux-trois fois dans les Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer