Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Stéphane Canard : "Les joueurs n'ont pas mis le couteau sous la gorge des clubs"
So Foot25/01/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Stéphane Canard : "Les joueurs n'ont pas mis le couteau sous la gorge des clubs"

Stéphane Canard : "Les joueurs n'ont pas mis le couteau sous la gorge des clubs"

Alors que les clubs professionnels français et les joueurs discutent actuellement d'une possible baisse des salaires, l'Union des agents sportifs français (UASF) a souhaité réagir. Via un communiqué, elle regrette de ne pas être, pour l'heure, impliquée dans les négociations. Son président, Stéphane Canard, apporte quelques précisions en assurant ne pas être totalement fermé à des réductions salariales... sous conditions.

Avant de répondre sur la question des réductions de salaire des joueurs, Stéphane Canard a souhaité rétablir quelques vérités auprès du grand public. Pendant près de 25 minutes, le président de l'Union des agents sportifs français (UASF) - qu'il présente comme "un groupement d'agents, et non un syndicat" - a voulu redorer une profession à l'image "hyper déplorable", la faute entre autres à tous les intermédiaires "non licenciés FFF". "On tombe dans le "tous pourris dans le même sac", a-t-il dénoncé. On subit, nous, les vrais agents..." Un petit coup de gueule contre, selon lui, "65 999 500 procureurs - en enlevant les 500 agents - qui nous accusent de tous les torts et toutes les responsabilités".

"Celui qui gagne beaucoup d'argent a des revenus importants, mais il fait fonctionner toute une économie autour de lui : les vendeurs de voitures, les vendeurs de maisons, les conseillers en gestion de patrimoine..."

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous élever de la sorte, dans votre communiqué ?
Nous sommes des agents licenciés, on dépend de la Fédération, on est reconnus en tant que tel. Quand on voit que le syndicat des joueurs se retrouve avec le syndicat des clubs pour évoquer les baisses de salaires, ça nous interpelle forcément. Qu'on ne soit pas dans la boucle, c'est insupportable. La situation du football est compliquée, et on est en train de dire à l'opinion publique que les premiers qui doivent être affectés sont les joueurs. Mais les joueurs sont des salariés, qui ont négocié des contrats sans mettre le couteau sous la gorge de leur club. Ils ne sont responsables ni de la pandémie ni du fiasco de Mediapro. Alors après, on va dire : "Oui, mais avec tout ce qu'ils gagnent..." Mais qu'est-ce que ça veut dire ? On oublie que beaucoup de jeunes joueurs gagnent 3000 euros par mois. Et puis, à la limite, celui qui gagne beaucoup d'argent a certes des revenus Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer