Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Stade arc-en-ciel : à quoi joue l'UEFA ?
information fournie par So Foot22/06/2021 à 14:30
Temps de lecture: 2 min

Stade arc-en-ciel : à quoi joue l'UEFA ?

Stade arc-en-ciel : à quoi joue l'UEFA ?

En refusant à la ville de Munich d'illuminer l'Allianz Arena aux couleurs de l'arc-en-ciel à l'occasion de la rencontre Allemagne-Hongrie programmée ce mercredi, l'UEFA a envoyé un message confus aux partisans de l'inclusion des personnes LGBT au sein du football. Problème, l'instance européenne militait jusqu'il y a encore peu dans ce sens. De quoi se demander où se situe la logique dans tout ce marasme.

Quand la pluie et le soleil se mettent à danser ensemble, cela donne un phénomène météorologique simple : l'arc-en-ciel. Traditionnellement, il provoque, au mieux, des "Oooh, que c'est beau !" et, au pire, d'innombrables stories Instagram. Mais depuis quelques temps, l'arc-en-ciel provoque surtout des débats enflammés pour savoir si, oui ou non, il s'agit là d'un simple symbole en faveur des personnes LGBT ou, au contraire, d'un monstrueux instrument de propagande idéologique. Dimanche dernier, au lendemain de la victoire éclatante de l'Allemagne face au Portugal (2-4) et alors qu'outre-Rhin, on disséquait sous tous les angles la masterclass de Robin Gosens, la chaîne ntv révélait que l'UEFA ouvrait une enquête à l'encontre de la fédération allemande de football (DFB) à la suite du port d'un brassard arc-en-ciel par le capitaine de la Nationalmannschaft Manuel Neuer.



La raison ? L'objet du délit pouvait être vu comme un symbole politique et contrevenait à ce titre au règlement de l'instance européenne. Mais quelques heures plus tard (et devant le tollé que cette décision a provoqué ?), l'UEFA rendait son verdict pour finalement considérer que le brassard de Neuer (déjà arboré en amical face à la Lettonie avant le début de l'Euro) représentait " un symbole collectif en faveur de la diversité et donc, d'une bonne cause ". Case closed, comme on dit dans les séries américaines. Enfin, pas tout à fait. En parallèle, la ville de Munich demandait à l'organisateur du tournoi l'autorisation d'illuminer l'Allianz Arena aux couleurs de l'arc-en-ciel à l'occasion de la rencontre entre l'Allemagne et la Hongrie, prévue le mercredi 23 juin. Très attendu, le verdict rendu ce mardi n'a pas forcément été celui escompté.

Botter en touche

Et pour cause : dans son communiqué, l'UEFA a tout simplement refusé la demande du conseil municipal, pourtant votée au préalable en interne. La raison ? Elle Lire la suite de l'article sur SoFoot.com