Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Skoda, la marque low-cost qui monte, qui monte, qui monte
information fournie par Partenaire25/01/2015 à 14:30
Temps de lecture: 2 min

La nouvelle Skoda Fabia, disponible en France depuis le 15 novembre dernier, illustre bien la montée en gamme de Skoda. Plus grande, mieux équipée et plus lookée que ses aînées, elle constitue toujours l'un des meilleurs rapports prix-performances du marché (prix d'appel : 12 640 euros).

La nouvelle Skoda Fabia, disponible en France depuis le 15 novembre dernier, illustre bien la montée en gamme de Skoda. Plus grande, mieux équipée et plus lookée que ses aînées, elle constitue toujours l'un des meilleurs rapports prix-performances du marché (prix d'appel : 12 640 euros).

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le constructeur Skoda est le plus ancien du groupe Volkswagen. Le premier véhicule de la marque date de 1905, même si tout n'a véritablement commencé qu'en 1925. Cette année-là, Skoda, qui n'est à l'époque qu'une société tchécoslovaque spécialisée dans l'armement, achète une licence Hispano-Suiza dans le but de diversifier sa production. Il absorbe en parallèle l'entreprise Laurin & Klement, tchécoslovaque également, qui proposait une offre diversifiée de véhicules. Une petite centaine d'Hispano Suiza sortirent des usines Skoda, suivies d'autres modèles haut de gamme, cossus et fabriqués à partir de matériaux nobles. Car à l'époque, Skoda est tout sauf un constructeur low cost.

Aujourd'hui, la marque propose des véhicules beaucoup plus raisonnables et économiques, même si à ce petit jeu-là, c'est son concurrent roumain Dacia, racheté par Renault en 1999, qui propose les voitures les moins chères sur le long terme. C'est le rachat par le groupe Volkswagen, en 1994, qui a définitivement scellé l'avenir du constructeur tchèque, désormais cantonné aux véhicules bon marché. Mais il faut avouer que ça marche ! Aujourd'hui, c'est Skoda qui tire le groupe Volkswagen vers le haut, et lui permet de conserver sa place de numéro un des ventes avec une hausse de 4, 2% en 2014 par rapport à l'année précédente. Ce chiffre permet au groupe allemand d'établir un nouveau record, en franchissant pour la première fois la barre des dix millions d'exemplaires vendus (10, 14 millions plus précisément).

Une marque pleine d'ambitions

La bonne santé du groupe Volkswagen n'est pas étrangère à celle de Skoda, qui pour sa part a franchi pour la première fois de son histoire le million de véhicules vendus en 2014. Avec 1, 037 million d'unités, la marque a écoulé 116 000 exemplaires de plus qu'en 2013. Cette croissance est notamment due à la bonne santé du marché chinois, où les ventes du constructeur ont grimpé de 24%, à 281 400 unités. En Europe de l'Ouest, la marque a vendu 43 600 véhicules de plus qu'en 2013. Tout doucement, Skoda se fait une place sur le marché mondial. Son excellente année 2014 lui permet ainsi de progresser de 0, 1% au niveau des ventes. La marque a réalisé 1, 4% des ventes de véhicules dans le monde l'an dernier.

Au-delà de la crise économique qui touche la plupart des pays dans le monde, et qui favorise les constructeurs low cost, c'est la mue de Skoda, sous l'impulsion de Volkswagen, qui explique ces chiffres prometteurs. Reconvertie en marque produisant des véhicules rigoureux et sans âmes dans les années 1990 et au début des années 2000, low cost oblige, elle se veut aujourd'hui plus séduisante. En témoignent notamment les dernières générations d'Octavia et de Fabia. La nouvelle Skoda Superb, qui sera présentée en février, aura pour but de conforter les ambitions de la marque et de préfigurer son style futur : encore plus moderne et haut de gamme. On a hâte de voir ça !

Attendez-vous à voir Skoda bien plus haut dans le classement des constructeurs les plus puissants de la planète dans les années à venir, elle a tous les atouts pour s'imposer.