Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Saga : l'incroyable histoire de la Mercedes 300 SL
Partenaire24/03/2016 à 18:00
Temps de lecture: 2 min

Ne croyez pas que les fameuses portes papillon de la Mercedes 300 SL ont été choisies pour leur dimension esthétique. En réalité, le châssis du véhicule, extrêmement invasif, rendait impossible l'installation de portières standards.

Ne croyez pas que les fameuses portes papillon de la Mercedes 300 SL ont été choisies pour leur dimension esthétique. En réalité, le châssis du véhicule, extrêmement invasif, rendait impossible l'installation de portières standards.

En décembre, nous vous racontions l'histoire de la Chevrolet Corvette, avant de revenir en janvier sur la saga de la McLaren F1. Cette fois, c'est un autre mythe de l'automobile que nous avons choisi de mettre à l'honneur : la Mercedes-Benz 300 SL. Reconnaissable à ses portes papillon, et incroyablement novatrice pour son époque, ce n'est rien de dire que cette voiture a marqué son temps.

Une adaptation venue de la Formule 1

L'aventure de la 300 SL commence au début des années 1950. A l'époque, la Formule 1, née une trentaine d'années plus tôt, est en plein développement. Engagé sur ce segment, Mercedes-Benz a déjà remporté quelques succès. En 1952, l'une de ses créations, la 300 SL, remporte les 24 heures du Mans ainsi que la Carrera Panamericana. Mais il s'agit de la version W194 de la 300 SL, uniquement prévue pour les circuits.

En 1953, l'importateur de la marque aux Etats-Unis, Maximilien Hoffman, flaire le potentiel de ce bolide et souhaite le rendre accessible aux amateurs fortunés. C'est de cette volonté que naît la W198, la version de série de la Mercedes-Benz 300 SL. Son prix de 11 000 dollars était exorbitant pour l'époque. De nos jours, en tenant compte de l'inflation, une 300 SL coûterait environ 90 000 dollars. Malgré ce tarif élevé, "Max" Hoffmann vendra sans peine les 1 000 exemplaires qu'il a commandés aux dirigeants de Mercedes.

Une voiture qui vaut de l'or

Ancienne voiture de F1, la Mercedes 300 SL est entrée dans la légende. La raison est qu'elle était exceptionnellement novatrice pour son époque. Elle est par exemple la première voiture de série à avoir bénéficié d'une injection d'essence directe. Cette innovation technique a considérablement augmenté sa puissance. Imaginez : la 300 SL pouvait atteindre les 260 km/h. Un record absolu pour un véhicule de série dans les années 1950 ! En outre, d'un point de vue esthétique, ses portières atypiques ont marqué les esprits, et lui ont valu le nom de 300 SL "papillon" (Gullwing). Beaucoup de personnes la classent parmi les plus belles voitures de l'histoire, aux côtés de la Ferrari 250 GTO ou de la Jaguar Type E.

Comme toutes les voitures mythiques, la Mercedes 300 SL se vend aujourd'hui à prix d'or. En mars, un exemplaire a été cédé pour plus de 900 000 dollars. Peu de voitures peuvent se targuer de voir leur prix décuplé 60 ans après leur commercialisation. . .

Les Risques en Bourse

Fermer