Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Romain Faivre : "Et encore, je ne suis pas au max"
So Foot25/03/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Romain Faivre : "Et encore, je ne suis pas au max"

Romain Faivre : "Et encore, je ne suis pas au max"

Il y a un an, personne ou presque n'avait entendu parler de Romain Faivre (22 ans). Mais pour sa première saison en Ligue 1, le milieu offensif brestois n'a pas tardé à séduire son monde, et pas seulement Olivier Dall'Oglio ou les fans du SB29. La preuve : Sylvain Ripoll l'a appelé pour participer à la phase de poules de l'Euro Espoirs, en Hongrie, qui démarre ce jeudi pour la France face au Danemark (21h). Entretien avec un homme arrivé sur le tard, mais qui ne doute pas de rattraper le temps perdu à grandes enjambées.

Tu t'apprêtes à jouer l'Euro Espoirs avec l'équipe de France. Il y a quelques semaines, c'était un objectif. Aujourd'hui, c'est une réalité. Comment tu vis la chose ?
Très sereinement. Maintenant que j'y suis, j'ai de nouveaux objectifs. Les objectifs amènent les objectifs. Aujourd'hui, il y a l'Euro qui arrive, une qualification à aller chercher, et moi, je dois montrer ce que je sais faire. Ce n'est pas plus compliqué que ça.

On a le sentiment que tu n'es pas du tout surpris par ta trajectoire. En juin dernier, quand tu arrives à Brest pour 400 000 euros, peu de gens te connaissaient pourtant. Elle vient d'où, cette confiance ?
Ce qui est sûr, c'est qu'avant l'été dernier, quand j'étais en CFA, à Monaco, je n'avais pas la visibilité nécessaire. Maintenant, le foot, ça va très vite : quelques bonnes performances, et tu es d'un coup regardé par tout le monde. J'ai toujours eu confiance en moi, en mes qualités, et cette confiance, c'est le facteur X. Un joueur qui a confiance en lui peut rapidement faire de très belles choses, alors qu'un joueur qui a moins de certitudes peut très vite se retrouver dans le dur. Moi, j'ai toujours essayé d'entretenir cette confiance parce que je sais ce dont je suis capable avec un ballon.

Qu'est-ce qu'a concrètement changé cette visibilité ?
Ce qui a changé, en Ligue 1, c'est surtout l'approche du match. Aujourd'hui, je ressens plus de stress, de tension... Mais personnellement, je n'ai pas été extrêmement secoué par la différence de niveau. Tout s'est fait naturellement, même s'il a fallu que je travaille, que je m'impose, que je montre mes qualités au coach, qui m'avait déjà bien mis en confiance avec Grégory Lorenzi (le directeur sportif du SB29, NDLR) avant que j'arrive. Ils m'avaient tous les deux expliqué le projet de jeu, et ça avait complètement matché. Après, Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer