Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rolex : la saga d'une marque mythique
Partenaire10/04/2019 à 19:00
Temps de lecture: 3 min

Lancée en 1956, la Milgauss réinterprète l'Oyster Perpetual, figure de proue de Rolex, avec un boîtier qui résiste aux champs magnétiques afin de répondre aux besoins de la communauté scientifique.

Lancée en 1956, la Milgauss réinterprète l'Oyster Perpetual, figure de proue de Rolex, avec un boîtier qui résiste aux champs magnétiques afin de répondre aux besoins de la communauté scientifique.

Comme dirait Jacques Séguéla, le communiquant qui se cache derrière les campagnes présidentielles de François Mitterrand ou de Nicolas Sarkozy : "Si à 50 ans on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie". On n'ira pas jusque-là, mais il est vrai qu'en un peu plus d'un siècle, Rolex est devenue LA marque emblématique de l'horlogerie haut de gamme. Si d'autres maisons chargées d'histoire n'ont plus à faire leur réputation, comme Panerai, Hublot, ou Breguet, aucune n'égale celle de la manufacture à la couronne. Submariner, Oyster, Yacht-Master, Daytona, Explorer. . . On ne compte plus les modèles de légende qui s'arrachent chez les amateurs de garde-temps d'exception.

A la pointe de la technologie

L'aventure de Rolex démarre en 1905, à Londres, sous le nom de Wilsdorf & Davis. Fondée par Hans Wilsdorf, un entrepreneur allemand décédé en 1960, et son beau-frère Alfred Davis, la maison horlogère commence par faire produire ses montres en Suisse. Les artisans helvètes sont en effet les seuls capables, à l'époque, de fabriquer des mouvements mécaniques assez compacts pour être embarqués dans une montre de poche. Spécialisé dès le départ dans les garde-temps de luxe, Wilsdorf s'associe donc à la société Aegler pour créer des montres-bracelets de plus en plus petites et toujours plus perfectionnées. Ce n'est qu'en 1908 que la marque Rolex est déposée. Dès 1906, Rolex dépose un brevet sur le bracelet extensible, dont sont équipés la grande majorité des modèles de la marque. Quatre ans plus tard, devant le scepticisme du grand public à l'égard des montres-bracelets, jugées moins fiables et moins précises, la maison obtient de la Société suisse de chronométrie la première certification pour une montre poignet. L'année 1926 marque un tournant dans la saga Rolex, avec la sortie du modèle Oyster, la première montre étanche avec une couronne révolutionnaire protégeant le mouvement. Pour prouver l'étanchéité de l'Oyster, la société équipe avec succès la nageuse Mercedes Gleitze dans sa traversée de la Manche à la nage en 1927. Rolex profite de cet exploit pour s'offrir la première publicité jamais réalisée pour une marque de montres, en Une du Daily Mail. Dans la foulée, Rolex commercialise l'année suivante le modèle Prince, avec son cadran double puis, en 1931, le Rotor, premier mécanisme d'enroulement automatique.

L'Oyster, modèle phare de la marque

Malgré les nombreux modèles emblématiques sortis par Rolex, l'Oyster demeure le porte-étendard de la maison, utilisé pour développer d'autres innovations majeures. C'est ainsi qu'en 1945 est présentée l'Oyster Perpetual Datejust, la première montre au monde à afficher la date, ou plutôt le jour du mois, sur son cadran. Huit ans plus tard, c'est en version Submariner que sort le modèle phare de la marque, une plongeuse capable de résister à la pression jusqu'à 100 mètres de profondeur. En 1955, la version GMT Master offre la possibilité de lire l'heure sur deux fuseaux horaires simultanément. Un an plus tard, l'Oyster Perpetual Day-Date ajoute la mention en toutes lettres du jour de la semaine. Rolex peut également se targuer d'avoir imaginé le Spiral Parachrom, insensible aux champs magnétiques, ainsi que la lunette en céramique et ses propriétés anticorrosives. La maison Rolex est aujourd'hui connue pour son implication dans le monde du sport. Cette stratégie marketing, inédite à l'époque, s'inscrit dans la lignée de sa première collaboration avec la nageuse Mercedes Gleitze. En 1959, la société sponsorise ainsi la course automobile de 24 heures qui se déroule à Daytona Beach, appelée les "24 Hours of Daytona", avant de devenir "Rolex 24 at Daytona". L'année suivante, la Rolex Deep Sea Special descend sans encombre à 10 910 mètres de profondeur, attachée au bathyscaphe Trieste du professeur Jacques Picard. En 1979, 17 ans après sa reprise par la Fondation Hans Wilsdorf, la marque à la couronne devient société officielle de chronométrage du Tournoi de Wimbledon. De nos jours, Rolex demeure un acteur majeur du monde sportif, et continue d'innover dans le domaine des montres grand luxe, tout en consolidant sa réputation chez les mordus de mode. Et c'est parti pour durer.

Les Risques en Bourse

Fermer