Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Roberto Baggio Louima : "Je rêve de rencontrer Roberto Baggio"
So Foot17/04/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Roberto Baggio Louima : "Je rêve de rencontrer Roberto Baggio"

Roberto Baggio Louima : "Je rêve de rencontrer Roberto Baggio"

La probabilité pour que quelqu'un hérite du prénom Roberto Baggio n'était déjà pas très élevée. Celle pour que l'héritier soit footballeur professionnel, numéro 10, et une des stars de l'équipe nationale de son pays, absolument nulle. Peu importe, Roberto Baggio Louima, 24 ans, joueur du Violette Athletic Club, a décidé de rendre hommage à son prénom chaque fois qu'il mettait les pieds sur un rectangle vert. Entretien avec le discret Neymar haïtien.

Tu t'appelles Roberto Baggio, comme l'ancien numéro 10 italien, est-ce un hasard ?
Depuis que je suis dans le ventre de ma mère, mon père a choisi de m'appeler Roberto Baggio sans savoir si j'étais une fille ou un garçon parce que c'est son joueur préféré. Il m'a dit que Roberto Baggio était très fort et qu'il m'avait donné le nom d'un grand joueur.

"Depuis que je suis dans le ventre de ma mère, mon père a choisi de m'appeler Roberto Baggio sans savoir si j'étais une fille ou un garçon parce que c'est son joueur préféré."

Que sais-tu de Roberto Baggio ?
Je regarde des vidéos de lui et je sais que c'est une légende, le Ballon d'or 1993. Je rêve de le rencontrer.

Tu joues également numéro 10, avec la possibilité de pouvoir évoluer à tous les postes de l'attaque. Est-ce que tu as des points communs avec ton homonyme dans ton jeu ?
Non, je ne joue pas comme lui. Mes amis et les gens disent que je ressemble plutôt à Neymar dans mon style de jeu parce que je suis un joueur rapide et technique. Neymar est d'ailleurs mon idole.

Quel a été ton parcours dans le foot ?
J'ai commencé à l'âge de 7 ans, au Lionceaux FC, le club de Pernier. Après notre accession en D2, en 2016, le Violette Athletic Club m'a acheté. Avec la sélection nationale U20, on a remporté la Coupe caribéenne des nations la même année, j'ai été sacré meilleur joueur de la compétition et j'ai inscrit un doublé en finale face à Antigua-et-Barbuda (4-0). Après ça, Violette m'a transféré au Real du Cap, là où j'ai passé un an et c'est avec eux que j'ai remporté mon premier titre de champion national. Puis j'ai intégré respectivement les sélections U23 et senior d'Haïti. Après une année au Real du Cap, j'ai fait mon retour au VAC pour les faire sortir de l'enfer de la deuxième division nationale et les Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer