Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault : 115 ans d'histoire
Partenaire11/08/2014 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

En mars 2012, Renault crée la surprise avec l'arrivée de la Renault Twizy sur le marché des voitures électriques.

En mars 2012, Renault crée la surprise avec l'arrivée de la Renault Twizy sur le marché des voitures électriques.

Principale concurrente de Peugeot, Renault est une société française vieille de 115 ans, qui a su asseoir sa notoriété et sa crédibilité auprès des amateurs de bolides comme du grand public. On l'apprécie à la ville, on l'aime en rallye et l'adore en Formule 1. Retour sur l'histoire de cette marque ancrée dans le patrimoine national.

Les frères Louis, Marcel et Fernand Renault créent la Société Renault Frères en 1899. Le plus passionné d'automobile des trois, Louis, met au point la première boîte de vitesse en prise directe : la Renault Type A est née. Les premières voitures de la marque sont chères, ce qui oblige la fratrie à produire d'autres types de véhicules en parallèle, notamment des camions.
Souvent comparée à Peugeot, Renault s'engage dans l'innovation et dans le sport automobile. Dès l'année de sa création, elle s'implique dans des courses sur le territoire français, dont elle triomphe la plupart du temps.

La diversification

La Première Guerre mondiale marque un tournant pour la société privée qui se lance alors dans la production de munitions et de véhicules destinés à soutenir l'effort de guerre, du côté des Alliés. Puis les frères décident de fabriquer des trains et de se déployer sur le marché de la machinerie agricole. Alors qu'elle étend ses activités à une vaste gamme de produits utilitaires, en plus de ses voitures conçues pour les particuliers, Renault se retrouve en difficulté avec l'arrivée de Citroën. Mais le trio ne se laisse pas abattre et crée même les premiers concessionnaires, notamment pour répondre à la demande anglaise. L'image d'une marque haut de gamme est encore très persistante avec la production des Grand Luxe, voitures à la fois performantes et esthétiques.

Une période sulfureuse

L'histoire de Renault porte les stigmates de la collaboration, ce qui n'est pas rare sous l'occupation pour des sociétés du secteur automobile. Louis Renault, celui qui avait choisi de travailler au service de la Wehrmacht, est fait prisonnier en 1944 puis décède seulement quelques mois avant la fin de la guerre. Peu après sa mort, la société est nationalisée et devient officiellement la Régie Nationale des Usines Renault.
Entre 1951 et 1955, l'entreprise imagine une nouvelle voiture de luxe qui rencontre un franc succès. Il s'agit de la Frégate. Mais il faut attendre 1961 pour que l'heure de gloire sonne véritablement ; la 4L suscite un véritable engouement. Grâce à elle, Renault entre dans une nouvelle ère, celle de la traction avant.
Comme sa rivale éternelle, Peugeot, Renault est durement frappée par les conséquences de la révolte de mai 1968. Elle se voit contrainte de céder sous les demandes populaires, ce qui donne lieu à des avancées sociales sans précédent. De ce point de vue-là, l'histoire des deux constructeurs "ennemis" est très semblable. Durant deux décennies, l'entreprise tient la route, malgré les diverses revendications ouvrières et des voitures moins mythiques. Puis en 1986 survient un drame qui laisse une empreinte indélébile. Georges Besse, alors président de Renault, est assassiné par les membres du groupuscule Action Directe.

Revirement de situation

Dix ans plus tard, la régie Renault retrouve son statut d'entreprise privée. Un siècle après sa création, en 1999, Renault fusionne avec Nissan, donnant lieu à l'Alliance Renault-Nissan. Les années 2000 annoncent un renouveau pour le fabricant, qui s'ouvre vers de nouveaux marchés, et en profite pour racheter le constructeur low cost Dacia en 1999. Cette orientation nouvelle s'accompagne d'une délocalisation importante tandis que la production française est largement revue à la baisse. En 2012, le fabricant s'en remet à la popularité de David Guetta pour lancer la Renault Twizy, une voiture électrique au design pour le moins atypique. L'année suivante, après une période noire suivie du revers de la crise économique, Renault renoue avec la croissance. Récemment, la marque crée la polémique avec des publicités jugées trop sexistes. Qu'importe, la marque est en pleine ascension, et le prochain Renault Espace 2014, attendu pour le mois d'octobre prochain, risque une fois de plus de mettre l'enseigne en pôle position dans le coeur des Français.

Les Risques en Bourse

Fermer