Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réforme de la Ligue des Champions: la victoire des grands clubs
So Foot10/02/2021 à 15:45
Temps de lecture: 2 min

Réforme de la Ligue des Champions: la victoire des grands clubs

Réforme de la Ligue des Champions: la victoire des grands clubs

La presse britannique en avait déjà fait ses choux gras il y a quelques semaines : la ligue des Champions devrait être réformée en 2024 afin de faire face au projet de Superligue Européenne. Un moyen d'assurer la suprématie de l'UEFA mais un beau retournement de veste concernant le suspense, l'intensité et la rareté.

Ca fait déjà plusieurs mois que la réforme de la Ligue des Champions traîne dans les petits papiers de l'instance européenne. Alors que le projet de superligue européenne, mené par une dizaine de clubs, s'était accéléré depuis la crise de la Covid19, l'UEFA, pour faire face à cette fronde, a lancé, depuis la rentrée de septembre 2020, une commission chargée de réfléchir à différents moyens de bouleverser ses compétitions, les rendre plus attractives, plus attrayantes et surtout plus rémunératrices.

Le choc des Ligues extraordinaires


Car il ne faut pas se voiler la face: dans tous les cas c'est une affaire de gros sous, d'argent et de dotations financières. Si la Juventus, le Real et Manchester souhaitent la Superligue, ce n'est pas pour la beauté du sport ou la satisfaction de leurs fans internationaux, mais pour générer plus d'argent, plus de droits TV et plus de partenariats commerciaux. D'ailleurs, cité par le Times, en Angleterre, une source admettait que la Superligue, dont le cadre juridique était réellement en préparation, pronostiquait un retour sur investissement de plus de 5 milliards d'euros, soit 2 fois plus que ce que rapporte l'actuelle Ligue des Champions. Il fallait donc absolument réagir. Et la réaction des instances n'a pas trainé. Après avoir fait modifier son règlement, il y a deux semaines, stipulant la sanction de tout joueur participant "à une compétition privée, indépendante et autonome", se mettant ainsi en porte-à-faux avec la jurisprudence européenne, l'UEFA a officieusement dévoilé ses plans pour la réforme de sa compétition phare.

Dès 2024, on devrait ainsi voir débarquer une Ligue des Champions avec 36 participants, contre 32 aujourd'hui, répartis non plus dans huit poules de quatre mais un seul groupe composé de quatre chapeaux de neuf équipes pour déterminer les affrontements (le tirage au sort par chapeaux devant permettre d'éviter qu'un gros club ne rencontre trop de gros clubs, en gros). Chaque club jouera Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer