Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Qui était Roland Garros ?
Webedia27/05/2019 à 07:00
Temps de lecture: 2 min

Qui était Roland Garros ? (Crédits photo : Adobe Stock)

Qui était Roland Garros ? (Crédits photo : Adobe Stock)

De nos jours, Roland Garros évoque avant tout l'une des plus grandes compétitions de tennis du monde entier. Mais l'homme qui a donné son nom au tournoi a eu une vie impressionnante, même s'il s'est éteint avant de passer le cap des 30 ans...

Le nom de Roland Garros est connu de tous. Depuis 1928, il est associé à un stade situé en région parisienne, celui où se déroulent le tournoi des Internationaux de France de tennis, chaque année en été. Pourtant, rares sont celles et ceux à savoir que derrière ce nom se cache un homme emblématique. Roland Garros était en effet un aviateur français, né en octobre 1888 à Saint-Denis, à La Réunion. Il s'est illustré en devenant lieutenant pilote lors de la Première Guerre mondiale. Il a succombé le 5 octobre 1918 à Saint-Morel dans les Ardennes, lors d'un combat aérien, quelques semaines à peine avant l'Armistice.

L'histoire d'un sportif accompli

Ayant grandi sous le soleil de La Réunion puis à Saïgon en compagnie de sa famille, le jeune Roland s'est toujours passionné pour le sport. Le cyclisme, d'abord, qu'il pratique en solitaire, mais aussi le football, qui lui permet de travailler son esprit d'équipe. S'il ne s'illustrera jamais vraiment à l'école, le sport aura toujours été l'une de ses passions. Lorsqu'il rejoint Paris pour y suivre son année de terminale, il s'intéresse au rugby à XV, et pratique occasionnellement le tennis... Un signe précurseur du stade qui portera son nom quelques années plus tard ? Toujours est-il que, pour lui, cette discipline sera toujours plus un passe-temps qu'un véritable sport de compétition.

Sa véritable passion, Roland Garros l'a trouvée dans les sports mécaniques, et en particulier les courses automobiles, qui finiront par le mener vers le domaine de l'aviation : une révélation pour ce jeune homme qui rêve de prendre son envol. La presse l'affublera malheureusement du surnom d'"Eternel Second" : en 1911, alors qu'il participe à trois grandes épreuves d'aviation - la course d'aviation Paris-Madrid, le Paris-Rome et le Circuit européen - il se fait toujours coiffer au poteau...

Un homme brouillé avec son père

Roland Garros a toujours tout fait pour se démarquer, pour suivre ses passions, ses envies. Mais cela n'était pas vraiment au goût de son père. A l'époque où il commence le cyclisme, c'est sous un pseudonyme, Danlor, anagramme de son prénom, qu'il concoure. Quelques années plus tard, son paternel lui coupe les vivres puisqu'il refuse d'être avocat. C'est donc le père d'un de ses amis d'HEC, Jacques Quellennec, qui l'aidera financièrement à lancer sa carrière professionnelle. Ce dernier lui a avancé l'argent pour monter son entreprise : "Roland Garros automobiles - voiturettes de sport".

C'est d'ailleurs avec les bénéfices de son commerce qu'il achètera son premier avion, une Demoiselle Santos-Dumont à 7 500 francs, pour apprendre à voler en autodidacte. Sans l'investissement du père de son ami, il ne serait peut-être jamais devenu pilote... Et ne se serait peut-être jamais fait connaître du grand public.

Les Risques en Bourse

Fermer