Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

PSG : Regarde-moi, déteste-moi
information fournie par So Foot20/10/2021 à 00:30
Temps de lecture: 2 min

PSG : Regarde-moi, déteste-moi

PSG : Regarde-moi, déteste-moi

Comme depuis le début de saison, le PSG a offert un pauvre spectacle face au RB Leipzig en Ligue des champions. Mais comme depuis le début de saison ou presque, le PSG s'est imposé à la fin (3-2). Une victoire qui ne va pas permettre au club parisien de se faire apprécier du public. Que ce soit en raison du jeu inexistant ou des décisions arbitrales favorables.

"Je pense que maintenant, il n'y a pas plus compétitive que cette équipe". Au moment de la présentation de Lionel Messi à Paris, Nasser al-Khelaïfi en avait profité pour envoyer un message à Kylian Mbappé, qui souhaitait quitter la capitale, mais aussi au reste du monde. Et comment lui en vouloir puisque son équipe était désormais composée de Keylor Navas, Gianluigi Donnarumma, Sergio Ramos, Achraf Hakimi, Marquinhos, Presnel Kimpembe, Marco Verratti, Georginio Wijnaldum, Mauro Icardi, Ángel Di María, Kylian Mbappé, Neymar et Lionel Messi. Sauf qu'à l'image de L'Équipe et son "Tous les pays nous les envient" en évoquant le trio offensif de l'équipe de France Mbappé-Benzema-Griezmann, le PSG est en train de se manger un retour de bâton. Car sur le papier des millions de gens à travers le monde se languissent de voir jouer ces joueurs ensemble et sont prêts à se lever en pleine nuit pour les regarder. Mais ça, c'est sur le papier. Car ce qu'ils voient ne ressemble en rien à ce qu'ils espéraient et zappent vite sur les autres matchs du multiplex.

"Passez le ballon à Mbappé"


Dans les faits, le PSG est loin d'avoir l'équipe la plus compétitive du monde. Déjà parce que les absents se comptent à chaque fois sur les doigts de plusieurs mains. Que ce soit en raison des blessures, des suspensions, des soirées arrosées ou des histoires de tromperie. Mais surtout car sur le terrain cette équipe ne ressemble pas à grand-chose. Et le plan de jeu de Mauricio Pochettino, aussi inspiré dans sa tactique que passionnant en conférence de presse, se résume à trois choses. Ou plutôt trois noms : Marco Verratti, Lionel Messi et Kylian Mbappé. Neymar aurait pu être le quatrième, mais il a décidé de n'être qu'une parodie de lui-même cette année. Et d'un point de vue comptable, ces trois noms suffisent puisque le PSG est leader de Ligue 1 avec neuf victoires en 10 journées et domine son groupe de Ligue des champions pourtant très relevé.



Et si cela permet à Mauricio Pochettino de Lire la suite de l'article sur SoFoot.com