Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pourquoi OL-PSG est une affiche de footix
So Foot24/03/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Pourquoi OL-PSG est une affiche de footix

Pourquoi OL-PSG est une affiche de footix

Ce mercredi, à 18 heures, les mordus de foot féminin vont se réjouir devant leur canapé en observant les deux meilleures équipes françaises se tirer la bourre pour une place dans le dernier carré de la Ligue des champions. Les deux seules équipes qu'ils regardent. Car, soyons honnêtes, la plupart des "fans" de foot féminin se proclament fans alors qu'ils n'y pipent pas grand-chose.

Ce mercredi soir au Parc des Princes, Lyonnaises et Parisiennes vont croiser le fer pour la 55e fois de leur histoire. Si les choses se passent comme elles doivent se passer, l'OL va gagner à l'expérience et affirmer un peu plus sa domination sur le PSG, le bilan rhodanien dans ces confrontations directes étant jusqu'ici de 35 victoires, 14 nuls et 5 défaites. Quatre jours après un OL-PSG version masculine qui a vu un bon paquet de footix se régaler devant leur téloche pour voir Mbappé courir très vite, le bal des imposteurs va de nouveau avoir lieu. Dans des proportions moindres, certes, mais il aura bien lieu. Peu importe le scénario, cette rencontre va attirer l'œil de passionnés de football féminin. Enfin, "passionné" est un bien grand mot lorsqu'on se contente de regarder uniquement deux matchs par an (soyons fous, cinq rencontres si les deux formations s'affrontent en C1 et en Coupe de France). Pour faire simple, la situation ressemble un peu à celle que l'on observe lorsqu'une personne déboule de nulle part et déclare un amour inconditionnel pour le tennis, alors qu'elle ne déguste qu'un Nadal-Djokovic en finale de Grand Chelem. Ou encore quand un dingue de basket débarque - toujours à la même période de l'année - à la veille du All-Star Game. Messieurs dames, personne n'est dupe, vous n'êtes rien d'autre qu'une grande farce.

Il n'y a pas que Paris et Lyon dans la vie !


On ne va pas se mentir, de nombreux "fans" de foot féminin se collent cette étiquette sur le front, alors qu'ils ne connaissent même pas les douze équipes présentes en D1 Arkéma. Ils dégustent un OL-PSG parce que c'est que qu'il se fait de mieux dans l'Hexagone et en Europe, mais à côté de ça, ils pensent que Soyaux est un adjectif qui veut dire doux et brillant. La vérité, c'est qu'un Issy-Le Havre, affiche pour le maintien en D1, peut avoir autant de charme qu'un PSG-OL. Pourquoi ? Pour les fans, les vrais, les purs, les durs, c'est l'occasion de découvrir Constance Picaud, la jeune gardienne havraise, pompier volontaire il y a encore Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer