Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pourquoi il n'y a pas lieu de se moquer de la sélection féminine du Brésil
So Foot14/01/2021 à 14:30
Temps de lecture: 1 min

Pourquoi il n'y a pas lieu de se moquer de la sélection féminine du Brésil

Pourquoi il n'y a pas lieu de se moquer de la sélection féminine du Brésil

La victoire des U16 de Grêmio face à la Seleção féminine (6-0) a provoqué un torrent de moqueries sur le supposé manque de niveau de la sélection nationale brésilienne. Et in extenso, sur l'intérêt-même du football pratiqué par les femmes. Mais, comme après la légendaire opposition entre les États-Unis et les U15 de Dallas, comparaison n'est pas raison et il serait parfois bon de s'en rappeler.

En Belgique, tout le monde connaît cette séquence de 1986, diffusée au Journal télévisé de la RTBF. Après la qualifications des Diables rouges pour les demi-finales du Mondial mexicain, un pilier de comptoir édenté s'esclaffe devant la caméra en questionnant : "Mais qui va nous battre ? Le Brésil ?!", avant de partir dans un nouvel éclat de rire. Les chances que les U16 de Grêmio aient visionné ces images sont quasiment proches de zéro, mais quatre décennies plus tard, force est de constater qu'ils auraient pu se poser la même question avant de défier la Seleção féminine ce mercredi. Le score est net et sans bavure : 6-0. Une sacrée performance pour ces gamins face à une équipe tombée avec les honneurs face à la France lors des huitièmes de la dernière Coupe du monde.

?? Mais qui va nous battre? Le Brésil? @RoBeenkens #BELJAP #CM2018 #BRABEL pic.twitter.com/DOnat2zLyl

-- jerome.pauwels (@JeromePauwels) July 3, 2018

Déjà-vu


Et ça n'a pas manqué : dès la publication du compte-rendu de la rencontre par Globo Esporte, le résultat a été monté en épingle par des petits malins bien trop contents de pouvoir se payer la tronche de Marta et ses comparses, "humiliées" par des gamins même pas encore arrivés au stade de la Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer