Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Pour la Juventus, tous les chemins passent par Bergame
information fournie par So Foot19/05/2021 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Pour la Juventus, tous les chemins passent par Bergame

Pour la Juventus, tous les chemins passent par Bergame

Solide seconde de Serie A, l'Atalanta défie la Juve en finale de Coppa ce mercredi, pour un sommet aux contours revanchards. En l'espace d'une semaine, la Dea peut à la fois priver les Bianconeri de titre cette saison et, si elle s'incline face au Milan pour l'ultime journée du championnat, éventuellement les empêcher de composter leur billet pour la prochaine C1. Une compétition dont Andrea Agnelli jugeait indigne il y a une saison encore l'Atalanta, mais pour laquelle les Bleu et Noir sont pourtant déjà qualifiés.

Tous les scénaristes du monde vous le diront : un héros n'est jamais aussi grand que lorsqu'on le confronte à un vilain idéologiquement en tous points opposés. Batman castagne le Joker, Luke Skywalker s'escrime avec Darth Vader, et le football italien s'empoigne désormais avec une Némésis issue de son propre terreau, sang de son sang, chair de sa chair : Andrea Agnelli. C'est une lutte ouverte, violente et sans merci qui se joue depuis que le président de la Juventus a lancé en grande pompe la Superligue, ce projet vite délaissé par l'Inter et l'AC Milan, mais auquel la Vieille Dame s'accroche obstinément. Dans des bastons de cette ampleur, on en arrive toujours à brandir des symboles, des étendards, pour personnifier le combat. Hasard du destin : ce mercredi soir en finale de Coupe d'Italie, puis ce week-end en Serie A, c'est l'Atalanta, ce "petit club de province" qu'avait ouvertement méprisé Andrea Agnelli un an plus tôt, qui tient entre ses mains l'aboutissement de la saison de la Juventus.

Turin entre leurs mains


L'équation est limpide. Si la Dea s'impose face à la Vieille Dame en finale de Coupe, puis choisit de ne pas trop se fatiguer face au Milan lors de l'ultime journée de Serie A, les Bianconeri pourraient finir la saison fanny, sans le moindre trophée, ni Ligue des champions à disputer. En assumant que Naples batte le Hellas en parallèle en Serie A, le Diavolo, actuel 4e du championnat, rejoindrait la Dea, l'Inter et les Partenopei en C1, aux dépens des Piémontais. Un dénouement qui aurait quelque chose d'ironique. Le 5 mars 2020, alors que la Juventus venait de livrer une partition désastreuse face à l'OL en huitièmes de finale aller de C1, Andrea Agnelli ne trouvait rien de mieux à faire que de remettre en question la légitimité de la présence de l'Atalanta dans la plus prestigieuse des compétitions Lire la suite de l'article sur SoFoot.com