Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Pour l'abolition de la VAR !
information fournie par So Foot27/09/2021 à 16:00
Temps de lecture: 2 min

Pour l'abolition de la VAR !

Pour l'abolition de la VAR !

La VAR a clairement démontré non seulement qu'elle nuisait au foot et au jeu, mais, qui plus est, son inefficacité. Elle échoue en effet quasiment dans toutes ses missions : faciliter le travail des arbitres, apaiser joueurs et dirigeants de club ou encore supprimer les injustices. Une question devrait s'imposer et la réponse en découler naturellement : qu'attendons-nous pour nous débarrasser d'un " machin " auquel d'ailleurs les hommes et les femmes en noir recourent de moins en moins ?

Depuis le début de la saison d'une Ligue 1 plutôt excitante sur le terrain, deux scandales semblent saper les fondements du bel édifice d'un foot français en pleine reconstruction : les débordements des supporters et la VAR. Alors que tout le monde s'affaire pour régler le cas des tribunes, on continue de jeter un voile pudique sur cette grande escroquerie du football moderne que reste le vidéo-arbitrage. Les exemples ne cessent de se multiplier, pour faire finalement système. On se plaint de son usage, du ralentissement du jeu, ou encore à l'inverse de sa non-utilisation lorsqu'une action semble litigieuse. Troyes contre Angers, Lyon au PSG, Lyon de nouveau contre Lorient... Chaque journée enfante son petit scandale. Évidemment rien de neuf. Jean-Michel Aulas crie contre l'arbitrage quand il lui est défavorable - il le fera toujours - et passe son fusil sur son autre épaule les jours où ça l'arrange. L'immense croyance qu'une seule décision peut figer un score continue d'occuper les sempiternels " on refait le match ". Les arbitres demeurent la cible de tous les reproches dans un foot ou en retour, les fourberies, simulations ou coups de pression systématiques des joueurs sont considérés comme naturels voire presque de la conscience professionnelle.

Effets pervers


Toutefois, c'est bien ici que le bât blesse. L'instauration de la VAR - tout comme celle de feue la goal-line technology - était censée apporter la paix sur le rectangle vert. Nous allions mettre un terme au doute sur les buts, les penaltys et bien sûr les cartons rouges. L'homme en noir, dépendant autrefois de ses seules compétences, ne serait plus seul face à des choix cornéliens, dans un sport dont l'explosion des performances et des capacités physiques paraissent interdire à l'œil humain de tout capter en temps réel. L'inévitable erreur humaine deviendrait péché devant la gloire lumineuse des écrans et des ralentis. Une armada de caméras et des Lire la suite de l'article sur SoFoot.com