Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour Bartomeu, le bateau a culé
So Foot02/03/2021 à 14:45
Temps de lecture: 2 min

Pour Bartomeu, le bateau a culé

Pour Bartomeu, le bateau a culé

L'arrestation de Josep Maria Bartomeu lundi matin a secoué toute la Catalogne. Une onde de choc aux allures de séisme qui semblait pourtant prévisible. Visé par une multitude d'affaires judiciaires, dont le fameux "Barça Gate", l'ancien président du FC Barcelone paie la gestion désastreuse d'un club mythique. Choisi pour succéder au sulfureux Sandro Rosell au mois de janvier 2014, le Barcelonais de naissance n'aura pas su apprendre des erreurs de son prédécesseur. Sept ans plus tard, il se retrouve à son tour seul face à un destin cruel.

Ce lundi a sonné le glas d'une période sombre et amorcé un nouveau chapitre dans la vie du FC Barcelone. Josep Maria Bartomeu, Òscar Grau, Jaume Masferrer, et Román Gómez Ponti viennent de passer une journée entière au commissariat de Les Corts. Il y a un peu moins de six mois, Bartomeu quittait pourtant sa fonction de président, sous la pression de supporters furieux et des menaces à peine voilées de Lionel Messi. Élément déclencheur d'une cascade de malheurs, la prolongation de La Pulga aura précipité la chute déjà amorcée du dirigeant et de ses collaborateurs. Cette matinée du 1er mars a donc vu "los Mossos", la police catalane, débouler dans les locaux du Camp Nou afin de récupérer les documents liés à ce "Barça Gate", point de départ du précipice.

Mensonges et calomnies


Tout commence le 17 février 2020. Alors que les premières rumeurs sur le contrat de Leo Messi s'ébruitent, SER Catalunya fait état d'une étrange opération de communication menée par Josep Maria Bartomeu. Dans son programme Què T'hi Jugues !, la radio révèle que le président aurait signé un partenariat avec I3 Ventures, une société spécialisée dans les télécommunications et les relations digitales. Cet accord a pour but de former un mouvement de propagande en faveur de la direction et de dénoncer les agissements de plusieurs membres du club sur les réseaux sociaux. Par le biais de faux comptes subtilement intitulés Justicia y Dialogo en el Deporte ou encore Sport Leaks, une véritable campagne de manipulation d'opinion est lancée. On peut ainsi y apprendre que "Gerard Piqué est plus préoccupé par ses ambitions politiques que son niveau de jeu" et que le FC Barcelone aurait "rapporté plus d'un million d'euros à la ville en 2018 et 2019". Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer