Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris, mauvais (et) perdants
So Foot04/05/2021 à 23:28
Temps de lecture: 2 min

Paris, mauvais (et) perdants

Paris, mauvais (et) perdants

Dans le jeu comme dans l'attitude, Paris a foutu en l'air son excellent parcours en Ligue des Champions en se sabordant totalement contre Manchester City. Avec ce sentiment, toujours le même, que cette équipe perd tous ses moyens lorsque les choses ne vont pas dans son sens.

Douze. Paris a, sur la pelouse givrée de l'Etihad Stadium, concédé la douzième défaite de sa drôle de saison. Et si une pointe de fierté peut demeurer d'avoir atteint pour la deuxième année consécutive les demi-finales de la Ligue des Champions en laissant sur sa route le scalp de cadors, difficile de ne pas s'arracher les cheveux devant l'attitude petit bras de Parisiens qui n'ont jamais vraiment semblé dominer leur sujet, malgré des statistiques plus favorables que les Citizens en façade (14 tirs à 12, 55% de possession). Au coup de sifflet final, l'image qui restera du PSG est celle d'une équipe qui n'a jamais paru une seule seconde en mesure de créer l'exploit, qui a pris le bouillon sur les rares occasions franches de son adversaire et qui, par-dessus tout, a montré une attitude indigne d'une équipe prétendant à soulever le trophée aux grandes oreilles.

Les notes du PSG

Paris voit rouge, encore et encore

Un chiffre permet de confirmer dans les livres de compte cette impression que Paris perd ses moyens dès que le sort lui est défavorable : cinq de ses défaites se sont terminées avec au moins un carton rouge brandi à l'encontre d'un Parisien, souvent pour des fautes de frustration ou des gestes d'humeur. Il y a évidemment eu celui d'Angel Di María ce mardi soir, tournant tout relatif d'un match que Paris semblait déjà avoir perdu, celui d'Idrissa Gueye à l'aller, tournant beaucoup plus concret d'une manche que Paris avait en mains, mais aussi un contre Lille en Ligue 1, un contre Monaco lors de la phase aller, et deux autres contre le RB Leipzig lors de la phase de poules de la Ligue des Champions. Ajoutez à cela 4 jaunes contre Lyon à Décines, 4 contre Monaco au Parc, 5 contre Lille et 4 contre City ce mercredi, et vous avez là le portrait-robot d'un collectif qui, non content de n'avoir pas su gagner ses grands rendez-vous cette saison n'a, beaucoup plus inquiétant, pas Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer