Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris bat Metz au bout de l'ennui
So Foot16/09/2020 à 23:00
Temps de lecture: 1 min

Paris bat Metz au bout de l'ennui

Paris bat Metz au bout de l'ennui

Dans un match déprimant de bout en bout, le PSG décroche, à 9 contre 11, sa première victoire de la saison en Ligue 1 grâce à un but de Julian Draxler dans le temps additionnel. Un finish miraculeux tant la prestation des hommes de Thomas Tuchel fût médiocre.

PSG 1-0 Metz

But : Julian Draxler (90e+3) pour Paris

Au sortir du Classique perdu face à l'OM, Thomas Tuchel surprenait son monde en parlant de "grand match " réalisé par son équipe malgré le résultat. Trois jours plus tard, face à Metz ce mercredi soir toujours au Parc des Princes, le coach parisien ne doit son salut qu'à une réalisation inespérée de Julian Draxler dans le temps additionnel. Car face aux Grenats, son PSG est apparu fatigué, sans idées, et surtout toujours aussi peu réaliste devant le but. Inquiétant pour la suite des événements.

Calme plat sur la capitale

Dans une ambiance digne d'un match de district, Paris n'est pas loin de se faire couper la chique d'entrée de jeu. Sur un centre de Farid Boulaya, Habib Diallo est un poil court pour remettre en marche la clim' du Parc des Princes. Privée de Marco Verratti, Neymar ou encore Kylian Mbappé, l'équipe de Tuchel est groggy. Incapable, surtout, d'imprimer un rythme soutenu pour faire exploser le bloc messin qui joue les contre à fond. Paradoxalement, le PSG se procure quelques occasions assez franches : deux centres d'Angel Di María trouvent un Mauro Icardi pas réaliste (13e, 33 e), tandis que Julian Draxler manque de mordant pour remporter son duel face à Alexandre Oukidja (39 e). À la pause, le duel entre le 17e et le 18e de Ligue 1 tient toutes ses promesses.

Draxler, le sauveur

Probablement terrifiées à l'idée d'enfin débloquer leur compteur, les attaques parisiennes et messines sont respectivement toujours aussi imprécises et rares en seconde période. Posé sur Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer