Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Orgasme féminin : les Françaises sont les plus insatisfaites
Partenaire18/12/2015 à 17:30
Temps de lecture: 2 min

Selon une étude publiée par l'institut de sondage Ifop, 49% des Françaises admettent avoir assez régulièrement des difficultés à atteindre l'orgasme, soit le niveau le plus élevé des huit pays interrogés.

Selon une étude publiée par l'institut de sondage Ifop, 49% des Françaises admettent avoir assez régulièrement des difficultés à atteindre l'orgasme, soit le niveau le plus élevé des huit pays interrogés.

On ne compte plus les études et autres sondages réalisés en matière de séduction et de bonheur dans le couple. Une étude réalisée par le site de rencontres discrètes Victoria Milan nous apprenait par exemple que les hommes infidèles privilégiaient le taxi pour retrouver leur amante. Deux autres nous informaient que les femmes préféraient s'engager à long terme avec un homme enrobé plutôt qu'avec un Apollon et que se marier pendant ses études favoriserait la prise de poids. Plus récemment, on a appris que les Français étaient les Européens les plus infidèles à l'hôtel.

Si la plupart de ces études prêtent à sourire, certaines sont plus sérieuses, comme celle établissant l'âge idéal auquel se marier pour échapper au divorce. À l'occasion de la "Journée Mondiale de l'Orgasme", programmée le lundi 21 décembre, l'institut de sondage Ifop a publié une étude menée sur 8 000 femmes de huit pays européens et nord-américains. Le but ? Déterminer le degré de satisfaction des femmes interrogées selon les différents pays. Et les résultats ne sont pas tendres avec l'Hexagone, car les Françaises seraient les plus à la peine pour atteindre l'orgasme. Décryptage.

31% de Françaises simulent assez régulièrement l'orgasme

Réalisée dans les principaux pays d'Europe (France, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas) et d'Amérique du Nord (États-Unis, Canada), le sondage réalisé par l'Ifop met en lumière les tracas des Françaises pour atteindre le septième ciel. En effet elles seraient 49% à admettre avoir assez régulièrement des difficultés à atteindre l'orgasme, ce qui les place en première position devant le Canada (46%) et l'Italie (46%).

Si l'on s'intéresse aux autres chiffres, le tableau se noircit encore pour les Françaises. Ainsi, 52% seulement déclarent atteindre souvent l'orgasme avec leur partenaire, ce qui place la France en dernière position des pays étudiés. Idem pour la proportion de françaises à avoir atteint le septième ciel lors de leur dernier rapport sexuel, avec un score dérisoire de 25%. Conséquence directe : les Françaises sont 31% à simuler assez régulièrement l'orgasme avec leur compagnon, ce qui constitue un autre record parmi les pays de l'étude.

Plusieurs facteurs jouent sur le plaisir des Françaises

Pour François Kraus, directeur d'étude à l'Ifop, ces mauvais chiffres ne s'expliquent pas seulement par un environnement ou des conditions physiques et psychologiques défavorables (fatigue, stress, situation sentimentale compliquée, baisse de la libido. . . ). Pour lui, c'est aussi notre comportement sous la couette qui est en cause.

On constate ainsi qu'en France, la pénétration vaginale est presque systématique : 82% des Françaises la pratiquent souvent, contre 60% au Royaume-Uni ou 64% au Canada. Or, juste après les Allemandes, les Françaises sont celles qui ont le plus de mal à jouir à l'aide de cette pratique. En plus de ça, des activités sexuelles qui ont démontré leur efficacité, comme la masturbation, sont moins pratiquées dans l'Hexagone. Seulement 54% s'y adonnent assez régulièrement, contre 73% des Néerlandaises ou 60% des Espagnoles.

Selon François Kraus, cette peine des femmes françaises à atteindre l'orgasme serait due à une sexualité de couple encore trop "phallocentrée", c'est-à-dire que les pratiques sexuelles les plus courantes ne sont pas celles qui favorisent l'orgasme féminin. Messieurs, vous savez ce qu'il vous reste à faire pour faire remonter ces chiffres. . . et cimenter votre couple.

Les Risques en Bourse

Fermer