Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

On était à Liverpool pour le dénouement de la Premier League
information fournie par So Foot23/05/2022 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

On était à Liverpool pour le dénouement de la Premier League

On était à Liverpool pour le dénouement de la Premier League

Malgré un total de 92 points, scellé à l'issue d'une ultime victoire sur Wolverhampton, en remontant le score comme face à Aston Villa et Southampton, Liverpool a vu le titre de champion d'Angleterre lui échapper dimanche. Récit d'une journée de tension, d'excitation et de frisson, la dernière avant le mois d'août à la maison.

Aston Villa restait sur 11 défaites consécutives en Premier League à l'Etihad Stadium. Mais du côté d'Anfield, on voulait y croire. Par passion peut-être plus que par raison, mais aussi par fidélité à la formule de Jürgen Klopp, qui s'affiche aujourd'hui sur des écharpes : les doubters ont laissé place aux believers . Encore plus quand les Villans de Steven Gerrard menaient par deux buts sur la pelouse du leader. Un rayon de lumière dans le ciel bien couvert du Merseyside, néanmoins de courte durée, İlkay Gündoğan et Rodri ramenant rapidement les Reds à l'impitoyable verdict du classement , où les Skyblues les devancent finalement d'un point.

Les fumis, Ian Rush et le marchand de glace


La foule s'était fidèlement massée de part et d'autre d'Anfield Road, en attendant le bus rouge. Le poids-lourd a été précédé par Fabinho et sa Bentley, ou par Divock Origi et sa Rolls Royce, autorisés à pénétrer dans les entrailles du stade après le passage réglementaire du chien renifleur. Les deux véhicules ont évidemment été accueillis par des applaudissements. Le camion du marchand de glace Mr. Whippy y a aussi eu droit, au milieu de quelques éclats de rire, avant de s'échapper par Alroy Road. Une grosse demi-heure durant, les stewards ont dû composer avec l'impatience des supporters en herbe et les "Vous savez quand ils arrivent ?" à répétition. La police montée a offert une petite distraction en fendant la foule, et le souvenir laissé par les chevaux au milieu de la route a fait s'esquisser, là encore, quelques sourires.

Puis les plots se sont abaissés, et les fumigènes ont été libérés. Le fameux bus rouge est arrivé, transperçant l'épaisse fumée sous les vivats, qui ont redoublé d'intensité au moment du signe de la main du boss Jürgen Klopp. Tout ça sous le regard bienveillant de la légende Ian Rush, immortalisée sur un mur au croisement d'Alroy Road. À 200 mètres de là, la cour du Sandon s'est vite remplie de supporters, et le sol de gobelets en plastique. Au moment du You'll Never Walk Alone , le pub mythique, où John Houlding avait organisé la réunion qui a abouti Lire la suite de l'article sur SoFoot.com