Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Naples, à quoi bon le foot maintenant que Diego Maradona est parti ?
So Foot29/11/2020 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Naples, à quoi bon le foot maintenant que Diego Maradona est parti ?

Naples, à quoi bon le foot maintenant que Diego Maradona est parti ?

Diego Maradona est parti, et Naples se retrouve orpheline du plus grand joueur, voire du plus grand personnage public de son histoire. La cité parthénopéenne va désormais devoir se figurer un monde sans le Pibe de Oro. Symboliquement, c'est une toute nouvelle page de la destinée du club et de la ville qui s'écrit en Serie A ce dimanche soir face à la Roma.

C'est l'histoire d'un type qui est partout. Sur les murs de la ville. Dans un musée, qui lui est dédié. Dans le recoin d'une impasse, dans une des innombrables petites chapelles qui lui sont consacrées. Et surtout, qui habite l'esprit de chaque Napolitain. À Naples, Diego Armando Maradona n'est pas qu'un joueur de football, mais la matrice d'un récit qui a nourri l'inconscient collectif et qui se transmet de génération en génération. Le club n'a plus jamais été le même avec lui, il ne sera plus jamais le même sans lui. Comment le Napoli va-t-il bien vivre après Diego ? Pour se figurer quelques éléments de réponse, il faut peut-être commencer par jeter un coup d'œil dans le rétroviseur.

"Maradona nous a rapprochés du possible"


En un sens, Naples a déjà perdu Maradona une fois. C'était le 17 mars 1991, date du contrôle positif de Diego à la cocaïne. Le joueur est alors suspendu quinze mois. Sa carrière italienne est finie, sa romance avec le Napoli aussi. Alors que Maradona s'envole pour l'Espagne et Séville où il sera transféré en 1992, Naples ne perd pas seulement le meilleur joueur de son histoire : l'équipe dit adieu à son protagoniste principal, celui qui a transmuté à lui seul le récit populaire du club et de la ville dans les années 1980. Maradona a vu Naples, et l'a montré au monde. Évidemment, le talent n'entre pas seul en compte ici. Il y a d'abord cette alchimie innée qui se crée entre le Diez, ce génie du bas originaire de la banlieue pauvre de Buenos Aires, et les Napolitains, ces "terroni"(culs terreux) méprisés par le Nord. Maradona, c'est la preuve que les hiérarchies sont mouvantes. Que les limites sont franchissables. Cette rébellion contre la Juve, le Milan, l'Inter, bref, les clubs nantis, on la vit au San Paolo. Elle est condensée dans un mètre 65 de talent pur. Ce n'est ni un rêve ni une chimère. El Diez est aussi réel que les glorieux trophées qu'il remporte avec le club azzurro.

Diego,
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer