Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nantes-Domenech : dry january
So Foot10/02/2021 à 16:45
Temps de lecture: 2 min

Nantes-Domenech : dry january

Nantes-Domenech : dry january

Le Kita Circus suit son cours : un mois et demi après avoir été sorti de la retraite pour prendre les rênes d'un FC Nantes en pleine glissade, Raymond Domenech va déjà prendre la porte sans avoir eu le temps de redresser quoi que ce soit, avec un tout petit bilan à la clé. Au fond, comment aurait-il pu en être autrement ?

Lors de son intronisation le jour de la Saint-Sylvestre, c'est de "plaisir" - ou plutôt de la redécouverte d'un plaisir - dont Raymond Domenech avait parlé. Une denrée qui se fait très rare, ces dernières années, dans le club où il mettait les pieds dix ans et demi après sa dernière expérience sur un banc. Peut-être naïvement ne savait-il simplement pas dans quoi il s'embarquait, ou peut-être préférait-il ne pas y penser, lui qui avait décidé sur un coup de tête qu'il était temps de relancer la machine l'année de ses 69 ans. Mais de plaisir, il n'en a que très peu été question pendant ses six semaines sur la banquette du FC Nantes, et l'ancien sélectionneur sera passé en coup de vent sur les bords de Loire sans même avoir donné l'impression d'être pleinement installé : on a déjà tout lu, vu et entendu sur Waldemar Kita, mais il faut dire qu'il réalise encore un exercice 2020-2021 de haut standing.

On était à la présentation de Raymond Domenech

L'amour dure quatre points

On ne saura jamais vraiment ce que le président avait derrière la tête, si ce n'est s'offrir quelques semaines de répit en prenant tout le monde de court, lorsqu'il a convaincu Raymond de s'offrir une pige chez les Jaune et Vert. Sur le terrain et en dehors, le contexte avait tout du traquenard, et même s'il était arrivé autrement que les mains dans les poches, le coach aurait eu tout le mal du monde à faire des merveilles. Mais les faits sont là, et ils font mal : en sept matchs, le presque septuagénaire n'a jamais vu la victoire, a rapporté quatre petits points (quatre nuls et trois revers), a vu son équipe chanceler jusqu'à la 18e place et la contestation des supporters envers Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer