Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mourad Boudjellal : "Pour l'OM, la date limite, c'est ma mort"
So Foot04/12/2020 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Mourad Boudjellal : "Pour l'OM, la date limite, c'est ma mort"

Mourad Boudjellal : "Pour l'OM, la date limite, c'est ma mort"

Après des mois de silence radio, Mourad Boudjellal est de retour. En marge de la sortie de son livre J'en savais trop..., l'ex-boss du Rugby Club Toulonnais a réaffirmé son souhait de devenir président de l'Olympique de Marseille. Entre l'offre de rachat à laquelle il travaille avec Mohamed Ajroudi, les tentatives ratées à Toulon ou Aix-en-Provence et ses ambitions pour l'OM, le Varois fait le point.

Vous brisez le silence dans votre livre J'en savais trop... C'était prévu que le foot y prenne autant de place ?
J'aurais pu faire un bouquin que sur le rugby, mais j'étais obligé d'expliquer comment l'histoire s'est passée cet été, ça me semblait normal. J'ai toujours été honnête vis-à-vis des gens, j'avais envie de dire la vérité.

"Moi je peux dire que je déteste Bill Gates, c'est mon ennemi. Mais je ne pense pas que je sois l'ennemi de Bill Gates, il y a pas mal de choses qui nous séparent. Toulon déteste l'OM parce qu'il n'a pas les moyens de le concurrencer, comme l'OM déteste le PSG."

Dans ce livre, vous dites aimer l'OM depuis tout petit, mais vous écrivez aussi qu'aucune équipe ne pourrait vous rendre plus fier que Toulon. On a un peu de mal à vous suivre.
J'aime l'OM depuis gosse, mais je suivais le Sporting parce que c'était chez moi. J'allais au stade parce que c'était gratuit. C'était une équipe de Ligue 2. Tous les ans, on se disait que c'était la bonne année et puis non. Je suis comme tout le monde, j'aime Marseille, mais quand le club de ma ville est monté L1, je me souviens d'où j'étais, ce que je faisais. C'était magique de venir voir jouer les cadors de la D1 à Mayol.

Vous assumez ne pas comprendre la rivalité entre Toulonnais et Marseillais. Vous avez conscience que cela passe pour un manque de culture foot ?
Possible oui. Mais la détestation n'est pas de la culture pour moi, c'est de la connerie. Moi je détesterai l'OM quand ils nous battront tous les ans. Pour l'instant, ils ne battent pas Toulon tous les ans. Moi je peux dire que je déteste Bill Gates, c'est mon ennemi. Mais je ne pense pas que je sois l'ennemi de Bill Gates, il y a pas mal de choses qui nous séparent. Toulon déteste l'OM parce qu'il n'a pas les moyens de le concurrencer, comme l'OM déteste le PSG. C'est une façon d'exister, là où on ne peut pas Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer