Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Modibo Sagnan, de Sang et d'Or
information fournie par So Foot22/07/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Modibo Sagnan, de Sang et d'Or

Modibo Sagnan, de Sang et d'Or

Appelé pour la première fois en équipe de France à l'occasion des Jeux olympiques, Modibo Sagnan espère s'imposer au sein de cette sélection comme il l'a fait cette année à la Real Sociedad.

Si on avait dit à Modibo Sagnan qu'il disputerait son premier tournoi international avec l'équipe de France lors des Jeux olympiques, il ne nous aurait sans doute pas cru. Car rien ou presque ne le destinait à embrasser une carrière de footballeur professionnel. L'histoire d'amour entre Modibo Sagnan et le football a débuté, comme très souvent, dans la rue, où il fait ses premières passes à l'âge de quatre ans dans le quartier Victor Hugo à Villetaneuse (93). "Quand j'étais petit, je disais que je voulais être boulanger, comme ça, je pourrais manger plein de pâtisseries. Tenir la boulangerie de mon quartier, ça aurait pu être bien", explique le défenseur de la Real Sociedad.

"Ma mère ne voulait pas que je m'inscrive dans un club. Elle trouvait que c'était dangereux à cause des coups que les autres joueurs pouvaient mettre. Elle avait peur, elle ne voulait pas qu'on me fasse mal."Modibo Sagnan

Si son coup de cœur pour la nourriture aurait pu prendre l'ascendant, ses potes remarquent que le garçon est plutôt adroit avec la balle. Pourtant, pratiquer le football dans un club n'attire pas le principal intéressé, qui préfère de loin le foot de rue. "Ma mère ne voulait pas que je m'inscrive dans un club. Elle trouvait que c'était dangereux à cause des coups que les autres joueurs pouvaient mettre. Elle avait peur, elle ne voulait pas qu'on me fasse mal. Et mon père me laissait faire ce que je voulais. Au bout d'un moment, les grands ont vraiment forcé. Et puis je suis allé m'inscrire avec mon père. J'ai rapidement intégré la meilleure équipe." Ses premiers vrais pas de footballeur, le jeune Modibo les effectue avec Mohand Tamazouzt, coach des U10-U11 au CS Villetaneuse. En compagnie de deux autres dirigeants, l'actuel président du club de Seine-Saint-Denis remarque immédiatement les qualités du jeune homme. "Dès son premier entraînement, on a vu qu'il avait des capacités et le niveau pour aller loin. Il était attaquant gauche jusqu'à ses 13-14 ans et il était vraiment adroit devant le but. Il avait aussi un excellent jeu de tête", se souvient Mohand Tamazouzt, éducateur au CSV depuis 1990.


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com