Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mode : les pires looks de l'Automne-Hiver 2014
Partenaire22/09/2014 à 17:30
Temps de lecture: 2 min

Parfois, mieux vaut renoncer au chapeau. De gauche à droite : COMME des GARÇONS, Katie Eary, Thom Browne.

Parfois, mieux vaut renoncer au chapeau. De gauche à droite : COMME des GARÇONS, Katie Eary, Thom Browne.

Contrairement aux idées reçues, il n'y a pas que la mode féminine qui soit en proie aux délires stylistiques des créateurs. La mode masculine n'est pas épargnée, et on s'est amusé à vous dénicher les looks les plus improbables de la saison, histoire de rire un peu. Au mieux, ça vous fera les abdos, au pire vous trouverez peut-être des idées de tenues. . . Mais de ce côté-là, on émet quelques doutes.

Que s'est-il passé chez Thom Browne ? Tout avait pourtant bien démarré : 50 nuances de gris sur des costumes élégants, en plein dans les tendances fortes de la saison, et là, c'est le drame. On ne comprend pas les choix de couvre-chefs saugrenus. . . Mais cela nous amuse ! Le créateur américain est pourtant loin d'être le seul à avoir perdu les pédales. Si l'expression sans queue ni tête n'était pas claire pour vous, Bobby Abley vous l'a certainement rendue limpide avec sa collection pour MAN. A mi-chemin entre le monde des Bisounours sous acides et les penchants fétichistes, il nous a vraiment laissés bouche bée. A ce stade-là, mieux vaut en rire qu'en pleurer. Et il n'y a pas que ça. On ne sait pas pour vous, mais nous ne sommes pas convaincus par les perruques. Les aberrations capillaires ont été extraordinairement riches cette saison. On a vu de tout, et surtout des chapeaux d'un goût franchement douteux. Heureusement qu'il y a eu des designers avisés qui nous ont livré des coiffures modernes et parfaitement portables.

La mode a ses raisons que le bon goût ignore

En mode, du moins sur les podiums, il n'y a bien souvent aucune limite, mais dans la rue tout cela devient plus complexe à assumer. Autant on est tout à fait pour une petite cagoule en cuir, par ci par là, autant il faudrait voir à bien choisir le contexte. A mesure que vous faites défiler les images du diaporama, vous réalisez que l'on a officiellement franchi toutes les limites du bon goût. Mais dites-vous que l'on vous a évité les chemises à motif ballons de foot. . . Et, cerise sur le gâteau, le pire est à venir, car tenez-vous bien, l'été sera placé sous le signe du filet de pêche. C'est écrit que vous n'y échapperez pas. Les femmes en rient déjà à gorge déployée. Bref, préparez-vous à vous faire épiler le torse, car vous aurez déjà une allure plus que discutable, alors évitez d'ajouter le vice au péché.
Veuillez donc, s'il vous plaît, marquer une minute de silence pour les victimes de ces crimes contre la mode. Eh oui, qui a dit que mannequin était un métier facile ?

On se moque, mais cela n'enlève rien au respect que l'on a pour le travail des designers. Il ne faut pas oublier que les pièces présentées lors des défilés sont ensuite lissées pour les besoins de la consommation réelle. Les chances que l'on croise un bonhomme affublé d'une couronne ou d'une salopette en résille sont donc assez minces. . . Mais ne nous privons pas d'un bon fou-rire !

Les Risques en Bourse

Fermer